Antiterrorisme-Hollande en appelle à la communauté internationale

le
0

DAVOS, Suisse, 23 janvier (Reuters) - François Hollande a lancé vendredi à Davos un appel à la mobilisation de la communauté internationale, aux Etats comme aux grandes entreprises, pour lutter contre le terrorisme, en asséchant notamment ses sources de financement. "Ne laissez pas agir aujourd'hui une bête qui vous frappera aussi le moment venu", a dit le président français qui a évoquait devant le Forum économique mondial la série d'attentats qui a fait 17 victimes en France du 7 au 9 janvier dernier. "Je vous appelle donc, forces vives du monde, grands acteurs économiques, chefs des plus grandes entreprises de la planète, je vous appelle donc, pas simplement à la vigilance, mais à l'engagement", a lancé le chef de l'Etat devant l'élite de la finance mondiale rassemblée dans la station de ski suisse. François Hollande a notamment exhorté les responsables des grands établissements financiers à agir contre les paradis fiscaux et le blanchiment d'argent afin de lutter contre le terrorisme qui "se nourrit de trafics de toutes natures, d'armes, de drogues, d'êtres humains". "J'appelle le système financier à couper les sources d'alimentation du terrorisme", a-t-il dit, avant de demander aux grandes entreprises du numérique de faire en sorte que les mouvements djihadistes ne puissent plus utiliser impunément les réseaux sociaux à des fins de propagande. Pour lui, les entreprises ne doivent pas seulement produire des richesses mais mieux les répartir pour réduire les inégalités qui nourrissent les extrémismes. Se tournant vers ses homologues, le président français a plaidé pour une résolution des crises qui frappent le Moyen-Orient, en Syrie, en Irak ou au Yémen mais aussi contre le groupe Boko Haram en Afrique, où la France entend continuer à jouer un rôle de premier plan. Au niveau européen, François a rappelé l'urgence d'adopter un fichier européen des données des passagers aériens (PNR), qui est toujours bloqué par le Parlement européen pour des questions de protection de la vie privée. (Paul Taylor à Davos, Julien Ponthus à Paris, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant