Antidopage: tous les joueurs de Rennes-Ajaccio contrôlés !

le
0
Antidopage: tous les joueurs de Rennes-Ajaccio contrôlés !
Antidopage: tous les joueurs de Rennes-Ajaccio contrôlés !

Un vaste contrôle antidopage a été effectué samedi à l'issue de la rencontre de 6e journée de L1 Rennes-Ajaccio. Les 22 joueurs ayant débuté le match ont été contrôlés, selon les entraîneurs. Les Rennais l'ont emporté 2-0 grâce à un doublé de Khadir.

«C'est la première fois que je vois ça», a commenté l'entraîneur d'Ajaccio, l'Italien Fabrizio Ravanelli. «Et je pense que les contrôles antidopage devraient avoir lieu à tous les matchs, j'aimerais que mon équipe soit contrôlée à chaque fois. C'est la moindre des choses», a-t-il poursuivi. Son homologue breton n'a rien trouvé à redire et ce contrôle massif. «Je trouve que c'est bien», a réagi pour sa part Philippe Montanier, l'entraîneur de Rennes. «de toute façon, on avait prévu de dîner ici, se faire masser, on n'est pas pressé, donc c'est une bonne chose», a-t-il conclu.

Dans son édition de samedi, le quotidien sportif l'Equipe évoque «la préparation à l'italienne» du technicien transalpin d'Ajaccio basée sur un travail physique intense et la prise de compléments alimentaires (essentiellement des protéines, des oméga 3, de la créatine en poudre, des acides aminées et des hydrates de carbone). Des produits autorisés par l'Agence mondiale antidopage (AMA) mais qui sont également soumis à des pollutions accidentelles par des produits interdits. Les contaminations de compléments alimentaires par des stéroïdes seraient avanés par certains sprinteurs jamaïcains pour expliquer leur positivité.

Le nombre de joueurs corses blessés interpelle également. Ils sont actuellement huit sur le flanc. Impossible de dire si le contrôle antidopage massif pratiqué à Rennes est en rapport avec toutes ces informations.

A quoi servent la créatine et les hydrates de carbone ?

Les acides aminées ont la propriété de reconstituer les fibres musculaires abîmées.

Les hydrates de carbone présentent l'avantage de restocker le glycogène dans le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant