Anti-mariage gay : la stratégie du «comité d'accueil»

le
5
VIDÉOS - Pour se faire entendre, les opposants au projet de loi sur le mariage pour tous mettent désormais la pression sur chacun des ministres, en leur réservant un accueil mouvementé lors de leurs déplacements.

Les anti-mariage gay passent à la vitesse supérieure. Leur mot d'ordre: «On ne lâche rien». Après sa manifestation réussie de dimanche dernier, le collectif «La Manif pour tous» accentue la pression sur le gouvernement. Sa méthode? Une stratégie du harcèlement, qui consiste à venir huer chaque ministre lors de leurs déplacements. Le tout grâce à une organisation bien rôdée et à une mobilisation via les réseaux sociaux. «Malgré nos actions de masse, le gouvernement fait l'autiste, nous avons donc décidé de multiplier les actions et notamment de réserver des comités d'accueil aux ministres partout où ils iront», explique Albéric Dumont, l'un des coordinateurs nationaux du collectif, qui réunit la majeure partie des opposants au projet de loi ouvrant l...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le dimanche 31 mar 2013 à 17:58

    Il me semble que quelques œufs pourris projetés dans les limousines officielles ... :)

  • frk987 le dimanche 31 mar 2013 à 17:50

    Encerclons l'Elysée, un blocus complet...un barrage humain ...........

  • chatnour le dimanche 31 mar 2013 à 00:03

    Très bonne stratégie et qui finira par payer contre ces autistes ! cf. "Le Monde" d'aujourd'hui (je rassure mes "supporters" (si j'en ai) : ce n'est pas ma presse personnelle mais je l'ai trouvé tout à l'heure dans un article sur Bourso ! http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/03/30/le-web-se-dechaine-contre-hollandouille-ier_3150860_823448.html

  • nayara10 le samedi 30 mar 2013 à 19:04

    Des Escr0cq$ ses élus qui méprisent le peuple..

  • janaliz le samedi 30 mar 2013 à 17:50

    Ce n'est qu'un début, continuons le combat. Cà devrait rappeler quelque chose à certains...