Anti? : "La régularité du Real est remarquable"

le
0
Anti? : "La régularité du Real est remarquable"
Anti? : "La régularité du Real est remarquable"

Ancien entraîneur du Real Madrid, Radomir Anti? analyse les raisons du trente-troisième couronnement de la Casa Blanca en Liga. Ou comment les hommes de Zinédine Zidane sont montés en puissance au fil de la saison.

Voilà le Real Madrid sacré champion d'Espagne 2016-2017. Quelles ont été les grandes forces du Real cette saison ?
La force majeure, elle vient de son banc de touche. Comme toutes les équipes, la saison a été très longue pour les organismes. Mais quand on compare à ses adversaires, le Real avait ce net avantage de posséder un banc de très grande qualité. Le club a connu plus de 55 blessures durant la saison, et ces obstacles ne sont pas parvenus à perturber plus que cela sa dynamique. Il faut, là aussi, saluer le travail du staff technique, dans les choix des titulaires et la rotation d'effectif. Le calendrier est toujours plus chargé saison après saison, et le club parvient tout de même à rester le meilleur sans perdre des points contre des adversaires. Cette régularité est remarquable.

Tout au long de la saison, le Real s'est caractérisé par sa faculté à arracher des points dans les dernières minutes de match. Au Barça, à domicile contre La Corogne, Las Palmas ou le Betis Séville, à Gijón ou dernièrement face à Valence... Est-ce que c'est ce facteur qui a permis au Real de devenir champion ?
Je crois que le Real est devenu un club avec une énorme faculté mentale. Il ne s'avoue jamais vaincu, et il ne pense jamais avoir gagné un match avant le coup de sifflet final. Indirectement, le Real transmet aussi un sentiment de supériorité à son adversaire, qui peut flancher dans les dernières minutes contre une équipe qui va lutter jusqu'au bout pour gagner. Enfin, le Real Madrid était sans cesse sous la pression du Barça cette saison, et le Real devait garder cette dynamique sur le long terme pour prouver qu'il était plus fort que son grand rival.

Un Barça lunatique

Progressivement, des cadres comme Bale ou Pepe ont laissé leur place dans le onze à des joueurs plus jeunes comme Isco ou Varane. Ce Real est-il encore plus fort que celui de la saison passée ?
Oui, sans aucun doute. C'est vraiment cette possibilité d'interchanger les joueurs au niveau des postes sans perdre en qualité

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant