Anti-inflammatoires : protéger l'estomac

le
0
Une enquête confirme la réduction des complications digestives dues aux anti-inflammatoires grâce aux médicaments dits «protecteurs gastriques».

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, largement utilisés en France contre les maladies rhumastismales, sont des médicaments très efficaces, mais qui, utilisés seuls, augmentent le risque de complications graves sur le plan digestif, hémorragies, ulcères. Depuis plus d'une dizaine d'années maintenant, en pratique courante, nombre de médecins - mais pas tous - prescrivent systématiquement avec ces anti-inflammatoires d'autres médicaments, des protecteurs gastriques de la famille des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Le principe, logique sur le plan théorique et largement adopté par les médecins, vient d'être confirmé par une étude internationale publiée dans le dernier numéro de la revue Arthritis & Rheumatism. Ce travail visait à surveiller des patients recevant un traitement anti-inflammatoire par la famille de molécules réputée la moins agressive pour la muqueuse de l'estomac, celle des coxibs (type Célécoxib), ce qui renforce la solidité de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant