Anthony Martial a-t-il franchi un cap ?

le
0
Anthony Martial a-t-il franchi un cap ?
Anthony Martial a-t-il franchi un cap ?

Métamorphosé depuis le match de Ligue des champions à l'Emirates contre Arsenal, Anthony Martial enfile les buts comme des perles depuis fin février. Simple feu de paille ou réel passage de palier pour le grand espoir de l'AS Monaco ?

25 février 2015, Emirates Stadium. Monaco est en train de déjouer tous les pronostics sur la pelouse d'Arsenal en huitièmes de finale aller de Ligue des champions. Certes, les hommes de Leonardo Jardim profitent de la maladresse adverse, mais ils impressionnent par leur cohésion collective et leur sérénité. Individuellement également, certains Monégasques crèvent l'écran, à l'image d'Anthony Martial. Lancé par Fabinho qui vient d'arracher un ballon aux Gunners, l'ex-Lyonnais part dans la profondeur et trouve la lucidité pour servir impeccablement Dimitar Berbatov. 2-0 à la 53e. Monaco réalise un grand coup à Londres, l'international espoir vient de relancer sa saison.
4 buts en 4 matchs de Ligue 1 depuis Arsenal-Monaco
Avant la soirée magique de l'Emirates, le jeune Francilien n'avait plus été décisif depuis le 14 décembre et une passe décisive contre l'OM. Depuis ? Quatre buts en Ligue 1 en autant de rencontres, et l'impression d'avoir enfin trouvé sa place dans les plans de Jardim. Utilisé comme remplaçant durant l'essentiel de la première partie de saison, il enchaîne désormais les titularisations à son poste de prédilection, attaquant, en étant décisif. " Il ne redescendra pas. Anthony marche à l'affectif, c'est encore un gamin. Toutes les critiques sur sa nonchalance prétendue n'ont pas aidé dans le passé, mais Jardim a su l'écouter, lui faire prendre conscience de la chance qu'il avait d'être où il est" estime Mahamadou Niakaté, entraîneur du CO Ulis, le premier club d'Anthony Martial, comme pour Thierry Henry et Patrice Évra. Après une première saison timide sur le Rocher (11 matchs de Ligue 1 pour 2 buts), l'Antillais affiche désormais des statistiques plus conformes aux espoirs qu'il suscite : 5 buts en 26 matchs de Ligue 1, plus 3 en coupes et une passe décisive cruciale en Ligue des champions donc.
Regretté par Rémi Garde
Pour ceux qui le connaissent depuis longtemps, ce retour en grâce de Martial n'a rien d'une surprise. À l'annonce de son transfert à Monaco pour 5 millions d'euros en juin 2013, Rémi Garde, alors entraîneur de Lyon, avait indiqué " regretter de ne pouvoir travailler plus longtemps avec ce joueur ". Pour Niakaté, pas de doutes, " les grands entraîneurs reconnaissent les grands joueurs. Déjà, gamin, c'était un régal de le voir jouer. Il a quelque chose. Même des clubs anglais étaient sur lui...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant