Antennes-relais : une expertise rassurante

le
0
La ministre de l'Économie numérique s'est rendue sur le terrain pour mettre fin aux fantasmes sur les ondes électromagnétiques.

Mercredi, à la veille de la discussion à l'Assemblée nationale du projet de loi sur les ondes électromagnétiques déposé par les écologistes, on attendait un petit signe de la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Celui-ci est venu de la ministre de l'Économie numérique, Fleur Pellerin. Il est vrai que le ministère de la Santé semble frappé d'apathie qu'il s'agisse de prendre des mesures face au problème des tuberculoses résistantes d'importation ou sur la question des risques liés à Diane 35.

À 8 h 30 ce mercredi matin, c'est donc Fleur Pellerin qui accompagnait dans une rue de Paris les ingénieurs de l'Agence nationale des fréquences numériques pour prendre des mesures, au sens propre comme au sens figuré. «Les seuils se sont avérés inférieurs à 1 volt/mètre, alors que le seuil maximal autorisé par la loi est de 41 V/m. En u...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant