Antarctique : le Japon veut poursuivre la chasse à la baleine «scientifique»

le
0
Antarctique : le Japon veut poursuivre la chasse à la baleine «scientifique»
Antarctique : le Japon veut poursuivre la chasse à la baleine «scientifique»

Tokyo change son fusil d'épaule. Contraintes pas une décision de la Cour internationale de justice (CIJ) d'arrêter la chasse à la baleine dans l'océan Antarctique, les autorités nippones indiquent vendredi qu'elles vont revoir leur plan de chasse. Leur défi : lui donner une tournure plus scientifique compatible avec les règles internationales. 

Plus haute instance judiciaire de l'ONU, la CIJ avait estimé fin mars que le Japon menait en Antarctique une activité commerciale déguisée en programme de recherche scientifique. Particulièrement visé : le programme de recherche Jarpa II, pour lequel le Japon doit «révoquer tout permis, autorisation ou licence» et «s'abstenir d'accorder tout nouveau permis».

Un nouveau programme en projet

Le ministre de la Pêche, Yoshimasa Hayashi, a réaffirmé que le Japon allait abandonner ce programme et indiqué qu'il allait dans le même temps «soumettre un nouveau programme de recherche cet automne à la Commission baleinière internationale (CBI)».

S'il va cesser la chasse contestée telle qu'il la pratiquait jusqu'à présent en Antarctique, le Japon ne va donc pas pour autant tirer un trait sur cette activité. Il y intégrera davantage d'éléments scientifiques afin de bénéficier de l'exception accordée par la CBI pour les prises de baleines à des fins de recherches.

Yoshimasa Hayashi l'a clairement expliqué, vendredi : «Notre pays maintiendra fermement sa politique de base de chasse à la baleine pour la recherche, sur la base du droit international et des bases scientifiques, afin de collecter des données scientifiques nécessaires à la réglementation des ressources baleinières, dans le but d'une reprise de la chasse commerciale».

Cap sur le Pacifique

La prochaine expédition dans l'Antarctique qui devait débuter l'hiver prochain sera annulée, comme l'a précisé l'Agence japonaise des pêches, mais le gouvernement avait toutefois indiqué en début de semaine qu'il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant