Anomalie sur l'EPR de Flamanville construit par Areva

le
9
AREVA INFORME L'ASN D'UNE ANOMALIE DE FABRICATION SUR L'EPR DE FLAMANVILLE
AREVA INFORME L'ASN D'UNE ANOMALIE DE FABRICATION SUR L'EPR DE FLAMANVILLE

PARIS (Reuters) - L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) française a annoncé mardi avoir été informée par le groupe Areva d'une anomalie de la composition de l'acier dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve du réacteur nucléaire de l'EPR de Flamanville (Manche).

Dans un communiqué, l'ASN précise que des tests réalisés fin 2014 par le groupe nucléaire ont démontré "la présence d'une zone présentant une concentration importante en carbone et conduisant à des valeurs de résilience mécanique plus faibles qu'attendues".

Areva prévoit de réaliser à partir d'avril 2015 une nouvelle campagne d'essais afin de connaître précisément la localisation de la zone concernée ainsi que ses propriétés mécaniques, précise l'ASN, ajoutant avoir informé ses homologues étrangères concernées par la construction d'un réacteur EPR.

Un litige sur la construction du réacteur nucléaire finlandais de génération EPR oppose actuellement Areva et son client Teollisuuden Voima (TVO). D'autres EPR sont actuellement en construction en Chine.

Dans un communiqué commun, EDF et Areva s'engagent à apporter à l'ASN "toutes les informations permettant de démontrer la sûreté et la qualité des équipements concernés", ajoutant que les travaux du chantier de Flamanville se poursuivent.

La cuve d'un réacteur est un équipement particulièrement important pour la sûreté, puisqu'elle contient le combustible.

Dans un communiqué, Ségolène Royal, la ministre de l'Energie, déclare attendre les résultats de ces nouveaux essais en octobre.

EDF, qui exploitera cette centrale, avait annoncé le 18 novembre dernier un nouveau retard dans la construction de l'EPR de Flamanville, dont le démarrage a été reporté d'un an à 2017.

Dans un communiqué, l'électricien avait attribué ce report aux "difficultés" rencontrées par Areva notamment pour assurer la livraison de certaines pièces telles que le couvercle et les structures internes de la cuve du réacteur.

La construction du réacteur EPR de Flamanville a commencé en 2007. Il avait été initialement prévu pour être connecté au réseau d'électricité en 2012 mais a été retardé à plusieurs reprises.

La dernière estimation en date de son coût était de 8,5 milliards d'euros.

Le gouvernement envisage un rapprochement entre EDF et Areva dans les réacteurs nucléaires.

(Jean-Michel Bélot, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • michka21 le mardi 7 avr 2015 à 14:43

    et on se demande pourquoi les allemands privilégient l'energie verte. Le jour ou un avion viendra se crasher sur une centrale, avec un mec suicidaire aux commandes, on commencera a reflechir... Et on verra combien ca coutera. En attendant EdF et son lobby sont bien presents.

  • M7403983 le mardi 7 avr 2015 à 14:33

    Je ne connais pas le fin fond de l'affaire (technique), mais il me semble qu'il est urgent de se concentrer sur la réalisation de futures centrales nucléaires de moindre importance avec un maximum de fiabilité, et de promouvoir les énergies renouvelables ... Le gros du problème (pour les futures générations) étant le démantèlement des centrales anciennes qui devra se faire ... et à quel prix ?

  • nestotor le mardi 7 avr 2015 à 14:00

    On 'en fout que la cuve soit etanche ou non, de toutes façons quand le coeur fond ça perce tout, alors bon, un petit defaut....

  • frenchto le mardi 7 avr 2015 à 13:53

    c'est un véritable cauchemar cette affaire

  • M3425257 le mardi 7 avr 2015 à 13:20

    POURQUOI ne pas arreter cette centrale ? Et le principe de précaution .... On le traite par dessus la jambe ?

  • paspil le mardi 7 avr 2015 à 13:14

    Helice du Charles De Gaulle ou cuve de l'EPR , la France a du mal dans les secteurs de pointe ...

  • jeepinv le mardi 7 avr 2015 à 13:11

    Ca commence à faire beaucoup pour une seule entreprise.

  • pvsimus le mardi 7 avr 2015 à 13:00

    Qui touche l'argent ? Mais aussi qui paiera ?

  • chnivet le mardi 7 avr 2015 à 12:54

    Dernière estimation 8.5 milliards.On arrivera vers les 10 à 12 milliards.Mais qui touche l'argent ?