Annonces de Valls : le Medef et la CGPME satisfaits, pas les artisans

le , mis à jour à 18:21
1
Annonces de Valls : le Medef et la CGPME satisfaits, pas les artisans
Annonces de Valls : le Medef et la CGPME satisfaits, pas les artisans

Après l'annonce ce mardi par Manuel Valls de mesures censées relancer l'emploi dans les TPE/PME, le patronat a le sourire. Le Medef et la CGPME ont fait part dans la foulée dans leur satisfaction.

Le premier a qualifié dans la foulée de «bonnes initiatives» les reformes du Premier ministre.Plafonnement des indemnités prud'homales, assouplissement de la période d'essai des apprentis, lissage des effets de seuils et lutte contre la fraude aux salariés détachés: la principale organisation patronale a salué dans un communiqué les différents points.

L'«absence de cohérence» dénoncée

«La décision permettant de renouveler deux fois un CDD (contrat à durée déterminée) va dans le sens d'une plus grande flexibilité absolument nécessaire», s'est réjoui le patronat. Thibault Lanxade, vice-président du Medef en charge des PME et de l'entrepreneuriat, a assuré dans un communiqué que «les mesures annoncées ce jour reprennent en partie ce que nous avions proposé et vont dans le bon sens.»

Le Medef serait-il donc satisfait de la politique de l'exécutif? Quand même pas. Le Mouvement des entreprises de France (Medef) a, dans le même communiqué, dénoncé l'«absence de cohérence» dans l'action gouvernementale, pointant du doigt les amendements votés dans le cadre de la loi sur le dialogue social qui, selon lui, «vont se traduire par plus de complexité pour les entreprises». «Le retour de la confiance nécessite de la cohérence d'action et une mise en oeuvre sans faille», a encore estimé Thibault Lanxade.

L'UPA et la FNSEA plus critiques

La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) a salué de son côté «de réelles avancées», tout en estimant «qu'elles ne peuvent, à elles seules, dispenser notre pays de réformes structurelles profondes». «Faire le choix de soutenir la création d'emplois dans les TPE constitue un virage majeur dans la politique économique du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • xk8r le mardi 9 juin 2015 à 16:49

    Et les loueurs de jets privés, ils sont contents ???