Annoncé mort, il signe au Sporting Portugal

le
0
Annoncé mort, il signe au Sporting Portugal
Annoncé mort, il signe au Sporting Portugal

Entre la vie et la mort pendant dix-huit jours en s'alimentant comme il le pouvait après avoir été balayé par le tsunami indonésien de 2004, Martunis, aujourd'hui âgé de 17 ans, a signé mercredi au Sporting Portugal. Le conte de fée d'un miraculé.

L’histoire de Martunis est incroyable. Donné pour mort pendant dix-huit jours lors du tsunami de 2004 avant d’être retrouvé par des journalistes anglais, le jeune joueur indonésien de 17 ans a signé mercredi au prestigieux Sporting Portugal, dont il intégrera dans un premier temps le centre de formation. Onze ans plus tôt, personne ne donnait pourtant cher de la vie de l’enfant de huit ans emporté dans le tsunami ayant ravagé les côtes indonésiennes. Dans le drame, Martunis a perdu sa mère et ses frères. Promis au même sort, il avait pourtant réussi à se maintenir en vie en plein marécage en se servant des boîtes de conserve flottant aux alentours. Le maillot de l’équipe nationale du Portugal sur le dos, il avait ensuite enchaîné les interviews dans lesquelles il revenait sur sa survie miraculeuse.

Martunis en plein rêve

« Je n’avais pas peur parce que je voulais rester vivant pour revoir ma famille et devenir joueur de foot », avouait à l’époque le petit Martunis sans savoir qu’il emboîterait le pas de son idole, Cristiano Ronaldo, pour lequel tout a commencé également au centre de formation du Sporting. La star du Real Madrid est d’ailleurs devenue un proche de la famille de Martunis dont il avait contribué à faire reconstruire la maison en récolant des fonds à travers sa fondation. Cinq mois après le drame, le gamin de huit ans et son père avaient même été invités au Portugal par CR7 et ses coéquipiers de la sélection. Alors évidemment, étant donné l’histoire du jeune miraculé, beaucoup s’interrogent sur les motivations réelles qui ont incité le club portugais à recruter Martunis. « C’est super d’être ici, ce club rend mon rêve possible, je suis incroyablement excité par cette opportunité », s’est contenté de répondre le nouveau pensionnaire du centre de formation.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant