Anniversaire de l'Armistice-La Russie pavoise, l'occident boycotte

le , mis à jour à 12:33
3

Par Vladimir Soldatkin, Jack Stubbs et Timothy Heritage MOSCOU, 9 mai (Reuters) - Vladimir Poutine et une trentaine de dirigeants étrangers ont assisté samedi à la parade militaire organisée à Moscou pour le 70e anniversaire de l'armistice de 1945. L'événement s'est déroulé en l'absence de représentants occidentaux, qui ont décliné l'invitation pour ne pas cautionner l'implication russe dans le conflit ukrainien. Le président chinois Xi Jinping, installé à la droite de son homologue russe, et le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, se trouvaient en revanche sur la place Rouge, où des unités de l'armée chinoise ont défilé avec les forces russes. Comme les milliers de spectateurs rassemblés au pied du Kremlin, ils ont notamment pu découvrir le char Armata T-14, premier modèle de combat produit depuis 40 ans en Russie. "Le jour de la victoire est la fête la plus importante pour la Russie. Dans presque toutes les familles russes, quelqu'un est mort en se battant pour ce pays", a souligné Alexandre Smolkine, un ancien marin bardé de médailles interrogé dans la foule. Vladimir Poutine n'a pas manqué l'occasion de flatter le patriotisme de ses partisans et leur hostilité envers les puissances occidentales en les mettant en garde contre une nouvelle montée du fascisme et en laissant entendre que certains cherchaient à minimiser le rôle de l'URSS dans la victoire contre le IIIe Reich. "UN MONDE UNIPOLAIRE" "Nous assistons à des tentatives de créer un monde unipolaire", a-t-il déclaré, reprenant les termes qu'il avait déjà employés en 2007 pour fustiger les Etats-Unis et leurs alliés. Beaucoup de Russes assimilent le boycott occidental du défilé à un manque de respect pour les 27 millions de citoyens soviétiques qui ont trouvé la mort au cours de la Seconde Guerre mondiale. "J'ai entendu dire que certains voyaient ce défilé comme une menace militaire, mais ce n'est pas ça. C'est pour nous, le peuple russe. C'est un moyen de montrer que nous sommes un grand pays", assure Alexandre Smolkine. Outre la Chine, l'Inde et Cuba ont notamment dépêché des représentants à Moscou pour l'occasion. Parmi les absents de marque figurent le président américain Barack Obama et son homologue français François Hollande, le Premier ministre britannique David Cameron et la chancelière allemande Angela Merkel, qui assistera toutefois aux cérémonies prévues dimanche à Moscou. La France est représentée par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui n'a pas non plus assisté au défilé. La veille, l'Ukraine avait pour la première fois commémoré la capitulation nazie en même temps que les pays d'Europe de l'Ouest. ID:nL5N0XZ4PU (Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki le samedi 9 mai 2015 à 13:19

    Même si l'on n'est pas d'accord avec le régime qui prévalait en URSS, les dirigeants occidentaux devraient reconnaître que l'intervention des armées soviétiques a été décisive pour faire chuter le régime allemand. Un minimum de reconnaissance siérait au "devoir de mémoire" !

  • paspad le samedi 9 mai 2015 à 12:56

    11% de morts chez eux ................. à comparer aux 1.35% en France ou aux 0.32% aux US

  • paspad le samedi 9 mai 2015 à 12:54

    Boycotte.................. HONTEUX ............... le 9 mai en Russie, ne commémore pas Poutine ou Staline mais les 26 millions de morts, dont énormément de civils qui ont donné leur vie