Année difficile pour l'aviation d'affaires

le
0
Dassault Aviation ne voit pas de réelle reprise du marché cette année. Il prévoit un recul de ses livraisons et de son chiffre d'affaires en 2011.

«Nous pilotons à vue». Charles Edelstenne, PDG de Dassault Aviation*, ne se risque pas à faire un pronostic sur l'évolution du marché de l'aviation d'affaires cette année. «Nous avons constaté une amélioration de la situation macroéconomique mais il reste des points d'interrogation sur la pérennité de la reprise, des incertitudes sur les budgets nationaux ainsi que sur l'impact des crises, notamment au Japon», poursuit-il.

Le constructeur des avions d'affaires Falcon a constaté une certaine reprise des commandes fin 2010 qui «à l'air de se confirmer sur les deux premiers mois de 2011» mais qui reste fragile. D'autant que le niveau de stock mondial d'appareils d'occasion reste élevé. C'est pourquoi, Charles Edelstenne anticipe une «baisse significative» du chiffre d'affaires 2011 de Dassault Aviation due au recul attendu des livraisons de Falcon à 70 appareils.

La gamme Falcon a représenté 77 % du chiffre d'affaires (4,2 milliards d'euros) du groupe en 2010 qui

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant