Année décisive pour EDF en Grande-Bretagne

le
0

On devrait savoir à la rentrée si le groupe français investira dans la relance du nucléaire britannique.

L'un des plus gros dossiers pour EDF de 2013 va le rester cette année. Trois mois et demi après l'annonce par le gouvernement britannique d'un accord avec l'électricien tricolore pour la fourniture de deux centrales nucléaires de nouvelle génération EPR, les étapes s'enchaînent désormais avant la décision finale d'investissement. Un calendrier précis est difficile à établir compte tenu de l'addition des procédures mais la rentrée prochaine s'impose comme un horizon commun pour Londres et EDF.

À la clé, un contrat de 16 milliards d'euros qui s'appuie déjà sur l'obtention du permis de construire (en mars 2013) et sur la certification par l'autorité de sûreté nucléaire britannique du design de l'EPR (en décembre 2012).

À la fin de l'année également, EDF a ratifié un accord syndical destiné à encadrer la bonne marche du chantier. Celui-ci, à son pi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant