Annecy 2018 : Borloo décline la présidence

le
0
Dans un entretien au JDD , l'ancien numéro deux du gouvernement explique pourquoi il ne présidera pas le groupement d'intérêt public qui porte la candidature d'Annecy à l'organisation des JO d'hiver de 2018.

«Il faut quelqu'un pour porter à fond ce dossier, une pointure à plein temps pour les six mois qu'il reste avant la désignation (...) Moi, en mon âme et conscience, je ne pourrai pas le faire. C'est d'abord un manque de disponibilité plutôt qu'un manque d'intérêt. Je ne présiderai donc pas Annecy 2018. Quand je m'engage, j'ai l'habitude de le faire pleinement, comme à Valenciennes», affirme Jean-Louis Borloo dans un entretien au Journal du Dimanche . L'ancien numéro deux du gouvernement décline ainsi la présidence du groupement d'intérêt public qui porte la candidature d'Annecy à l'organisation des JO d'hiver de 2018. Poste qu'il s'était vu proposer par la ministre des Sports, Chantal Jouanno, comme l'écrivait Le Figaro en début de semaine.

Ambassadeur

En revanche, s'il «peut aider d'une façon ou d'une autre» la candidature savoyarde, Jean-Louis Borloo «le fera volontiers». Devant son refus de présider Annecy 2018, Chantal Jouanno lui a proposé un rôle d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant