Anne-Sophie Barthet : "Pascal Dupraz pourrait être coach de ski"

le
0
Anne-Sophie Barthet : "Pascal Dupraz pourrait être coach de ski"
Anne-Sophie Barthet : "Pascal Dupraz pourrait être coach de ski"

Le TFC va tutoyer les sommets enneigés cet hiver grâce à la skieuse toulousaine Anne-Sophie Barthet. En effet, le club haut-garonnais est l'un des sponsors de l'actuelle championne de France de descente depuis 2010. Alors que la Coupe du monde de ski vient de reprendre, il est l'heure de discuter avec celle qui partage les mêmes couleurs que Yann Bodiger. Discuter de quoi ? Olivier Sadran, Pascal Dupraz, cassoulet et fromage.

Si on te présente comme la seule Parisienne à porter une casquette siglée TFC, on t'a bien résumée ?
Totalement. C'est sûr que ça dénote un peu (rires). Mais je ne la porte pas qu'à Paris. Je suis aussi la seule Alpine à en porter une !

Mais comment est née l'idée d'un partenariat entre une skieuse et un club de foot ?
C'est Olivier Sadran qui l'a eue. En 2010, j'étais à la recherche de sponsors et il y a eu du bouche-à-oreille entre des connaissances communes. Olivier Sadran, avant d'être président de club et PDG, c'est un grand sportif avant tout et il a donc décidé de m'aider dans mon aventure.

Concrètement, comment se passe cette relation ?
Le club m'aide financièrement, et moi, de mon côté, je me promène un peu partout avec ma casquette et tout le reste. Pour montrer que le club du TFC, c'est aussi autre chose et un peu plus qu'un club de foot. Pour montrer aux gens qui ne s'intéressent pas au foot et qui pensent que c'est un milieu malsain et assez fermé que des clubs comme le TFC défendent d'autres valeurs. Le fait d'avoir comme athlète une skieuse, c'est quelque chose qui détonne un peu dans le milieu du foot et qui montre un peu la différence du club.

On peut donc retrouver le sigle TFC partout où tu vas lors des épreuves de Coupe du monde ?
"Quand j'ai eu mon véhicule vandalisé deux ou trois fois, je me suis demandé si ce n'était pas à cause du sigle TFC !"
Oui, puisque c'est un de mes partenaires. On le trouve aussi sur ma voiture dans les Alpes. Du coup, quand j'ai eu mon véhicule vandalisé deux ou trois fois, je me suis demandé si ce n'était pas à cause de ça, justement ! Après, le TFC me laisse totalement libre de représenter le club à ma façon. Je n'ai pas d'obligations particulières. Si je suis sur Toulouse, je peux donner le coup d'envoi d'un match par exemple. C'est avant tout un soutien de la part du club, presque une forme de mécénat.

C'est donc surtout une forme de lien avec ta ville d'origine.
Bien sûr, je suis courcheveloise d'adoption et je remercie toujours Courchevel de m'avoir permis d'atteindre le haut niveau dans mon…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant