Anne Lauvergeon quitte Matignon sans mot dire mais tout sourire

le
0
ANNE LAUVERGEON QUITTE MATIGNON TOUT SOURIRE
ANNE LAUVERGEON QUITTE MATIGNON TOUT SOURIRE

PARIS (Reuters) - Anne Lauvergeon, dont le nom est cité avec insistance pour la direction générale de la future Banque publique d'investissement (BPI), est sortie mardi tout sourire mais sans mot dire de son entretien avec Jean-Marc Ayrault.

Cette rencontre d'environ une heure entre l'ancienne patronne d'Areva et le Premier ministre intervenait à la veille de la présentation en conseil des ministres du projet de loi relatif à la création de la BPI.

Les services du Premier ministre n'ont souhaité faire aucun commentaire sur l'objet de l'entretien.

"La Banque publique d'investissement sera créée par le Conseil des ministres mercredi, la nomination interviendra après, ça paraît quand même assez logique non ?", avait déclaré lundi Jean-Marc Ayrault, entretenant le doute sur une nomination dès mercredi.

Le poste de directeur général de la BPI suscite bien des convoitises, tandis que la nomination de Jean-Pierre Jouyet, le directeur général de la Caisse des dépôts (CDC), semble désormais acquise au poste de président.

Outre "Atomic Anne", François Drouin, le patron d'Oséo, Dominique Marcel, ancien numéro deux de la CDC, ou encore Bruno Crémel, directeur général de Darty France et ancien directeur de cabinet de Laurent Fabius, ont aussi été cités parmi les candidats pour le poste.

Anne Lauvergeon a rendez-vous jeudi avec le ministre de l'Economie Pierre Moscovici.

Promise par François Hollande lors de sa campagne pour l'élection présidentielle, la Banque publique d'investissement a vocation à soutenir le financement des entreprises françaises en pleine crise financière et économique.

La BPI devrait être organisée comme une compagnie financière détenue à 50% par l'Etat français et à 50% par la Caisse des dépôts. Elle regroupera Oséo, CDC Entreprises et le Fonds stratégique d'investissement (FSI).

Ce nouvel établissement devrait aussi être doté de 30 à 40 milliards d'euros de ressources.

Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux