Anne Lauvergeon contre-attaque

le
0
La présidente du groupe nucléaire Areva redouble d'efforts pour prolonger son mandat qui expire fin juin.

Anne Lauvergeon est partout. La présidente du directoire d'Areva, dont le mandat expire le 30 juin, a fait officiellement acte de candidature à sa propre succession le 6 décembre dernier. Mais ce n'est que depuis quelques jours qu'elle fait publiquement campagne - une expression que du reste elle déteste.

Mardi, Journée de la femme, celle qui dirige Areva depuis dix ans a ainsi accéléré sa contre-offensive avec deux plateaux de télévision et une radio au programme. Areva, leader mondial du nucléaire, semble être devenu un groupe «trop sérieux pour une femme», s'amusait-elle mardi soir sur France 2 lors d'une table ronde consacrée à la place des femmes dans les entreprises. Une façon de suggérer qu'il y a un peu de sexisme dans les attaques dont elle fait l'objet depuis des mois, sinon des années.

Jeudi 3 mars, la présentation des résultats annuels du groupe avait déjà été une occasion saisie par Anne Lauvergeon de faire valoir ses arguments. Avec

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant