Anne Hidalgo : " Paris est une ville qui s'inscrit dans le futur, dans l'innovation "

le
0
Anne Hidalgo : " Paris est une ville qui s'inscrit dans le futur, dans l'innovation "
Anne Hidalgo : " Paris est une ville qui s'inscrit dans le futur, dans l'innovation "

En marge de la conférence de presse de présentation de l'ePrix de Paris, la Maire de Paris Anne Hidalgo est revenue sur les raisons qui l'ont poussé à soutenir le projet de course automobile électrique dans les rues de la Capitale.

Anne Hidalgo, on dit souvent que Paris est autophobe. Voulez-vous prouver le contraire avec cet ePrix de Paris ? Il y a aussi l’aspect touristique avec un cadre magnifique, expliquez-nous ce qui vous a guidé ?
Il y a plein de messages à la fois. D’abord, Paris est une ville qui doit réduire le trafic automobile, notamment des voitures polluantes, parce que, sinon, on sera comme d’autres villes, on a différents exemples sur la planète, de villes asiatiques où les gens sont obligés de sortir avec un masque et, à Paris déjà, le niveau de pollution aux particules est vraiment très important. Et je veux lutter contre cela. Une des solutions pour maintenir une mobilité tout en diminuant la pollution, c’est notamment favoriser cette mobilité électrique, les mobilités douces et les transports en commun. Ça, c’est le challenge. Ensuite, c’est vrai que, de moins en moins, certains peuvent caricaturer Paris comme une ville historique qui ne serait pas une ville de création. C’est tout l’inverse, Paris est une ville qui innove beaucoup. Le fait d’accueillir un événement mondial, qui sera retransmis dans le monde entier, avec à la fois ces images du coeur historique de Paris mais avec, en même temps, une audace et une ambition à partir de la Formule E, je crois que c’est aussi une façon de dire que Paris est une ville qui s’inscrit vraiment dans le futur, dans l’innovation et qui a envie de montrer cette image au monde. Enfin, c’est vrai qu’un ePrix de Formule E va nous permettre d’accueillir énormément de touristes. Nous sommes ville candidate aux Jeux Olympiques de 2024, tous les grands événements sportifs que nous organisons d’ici là sont des éléments, dès lors qu’ils sont réussis, et on réussira, qui viennent conforter notre candidature aux JO.

Une volonté d’accompagner le développement des véhicules électriques

Organiser un tel événement est un véritable défi logistique. Quelles sont les contraintes que vous allez demander aux organisateurs pour les routes bloquées et est-ce que les services de la Mairie vont participer ?
On participe tous ensemble et, avec la Maire du VIIeme arrondissement, à l’organisation logistique. Ça dure une journée donc il y a un temps en amont de montage des installations et de préparation et, en aval, il y a aussi un temps d’aménagement des chaussées pour que la course puisse se dérouler dans de bonnes conditions. Tout cela est travaillé avec nos services et avec les organisateurs mais ça fait partie de notre quotidien. Nous avons l’habitude d’organiser des très grands événements et c’est toujours un challenge. On apprend toujours en organisant ce type d’événement. Je suis heureuse, j’ai confiance, je pense que ça va être une très belle réussite.

Est-ce qu’organiser un tel événement ne rentre pas en contradiction avec la volonté de diminuer la part des voitures ?
Absolument pas parce qu’on est, au contraire, dans le soutien à une forme de mobilité qui est une mobilité écologique et adaptée au monde urbain. Cette mobilité électrique a besoin que la recherche s’intéresse à elle pour aller plus vite et plus loin. La Formule E est vraiment un accélérateur de cette mobilité électrique. Il y a un autre élément qui me parait très important, c’est la question du bruit. La voiture électrique ne fait pas de bruit, c’est quelque chose de très important.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant