Anne Hidalgo monte en première ligne pour défendre «Tel-Aviv sur Seine»

le , mis à jour le
7
Anne Hidalgo monte en première ligne pour défendre «Tel-Aviv sur Seine»
Anne Hidalgo monte en première ligne pour défendre «Tel-Aviv sur Seine»

La polémique ne fera pas reculer Anne Hidalgo. Dans une tribune publiée dans les pages du Monde, la maire de Paris confirme que l'événement controversé «Tel-Aviv sur Seine» se tiendra bien jeudi 13 août dans la capitale et appelle «les Parisiennes et les Parisiens à venir nombreux». Selon elle l'événement s'inscrit dans la doctrine de la capitale et «consiste à encourager plutôt qu’à réprimander, à échanger plutôt qu’à boycotter, à dialoguer plutôt qu’à excommunier». 

Sur un plan plus politique, la maire de paris souligne que Tel-Aviv est «la première ville d’opposition en Israël». Selon elle, interdire le festival «serait au mieux grotesque au pire contre-productif. On peut condamner la politique du gouvernement Netanyahou sans punir la population israélienne et nous punir nous-mêmes en refusant tout échange». 

QUESTION DU JOUR. Comprenez-vous la polémique sur «Tel Aviv sur Seine» ?

«Tel Aviv ouverte à toutes les minorités»

«Même dans le contexte enlisé du conflit israélo-palestinien, Tel-Aviv reste une ville ouverte à toutes les minorités, y compris sexuelles, créative, inclusive, en un mot une ville progressiste, détestée à ce titre en Israël par tous les intolérants», souligne encore l'édile. 

Les festivités ne sont pas du goût de tout le monde. Ce week-end la polémique a enflé sur les réseaux sociaux : de nombreux internautes se sont insurgés de l'organisation de cet événement faisant un rapport direct avec la politique de l'Etat d'Israël et des tragiques événements récents, qui ont coûté la vie à un bébé palestinien et à son père suite à un acte de terrorisme d'extrémistes israéliens.

Anne Hidalgo met en garde contre les amalgames : «C'est à Tel-Aviv qu'ont eu lieu les manifestations de solidarité les plus impressionnantes avec la famille de l'enfant brûlé vif par des fanatiques (...) Je ne saurais rendre une ville ou une population comptable ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • berco51 le mercredi 12 aout 2015 à 16:34

    Il faut être sacrément c pour autoriser cela en ce moment

  • M3442498 le mercredi 12 aout 2015 à 09:42

    On ne peut rien faire contre les ordres du CRIF. Les valls, hidalgo et consorts ne sont que des pantins !

  • charleco le mercredi 12 aout 2015 à 09:21

    Il n'y a pas pire que les politiques. Allez dans http://reseauinternational.net/ et lisez l'article de Gidéon Lévy : "Tous les israéliens sont coupables d'avoir incendié une maison palestinienne" et ensuite, vous aurez le droit de m'apostropher et je vous répondrai, si je le juge utile.

  • M1765517 le mercredi 12 aout 2015 à 06:26

    est cela son boulot, l'évenementiel gay à la mode prosélyte ?

  • M7163258 le mardi 11 aout 2015 à 18:25

    charleco vous parlez au nom du peuple vous! vous êtes pire que les politiques!!!

  • charleco le mardi 11 aout 2015 à 18:02

    Il y a un fossé énorme entre ceux qui nous gouvernent et le peuple : ils croient que le peuple est comme eux : pro israélien, alors que le peuple est tout simplement pour la justice. Il n'est pas aux ordres du CRIF.

  • M7163258 le mardi 11 aout 2015 à 17:01

    Bravo et courage Anne! Il faut tenir face à l'obscurantisme larvé de notre société, privilégier la culture, les échanges, l'ouverture, la tolérance...