Anne Hidalgo "interdite de séjour" dans une ville des Yvelines

le , mis à jour le
0
Anne Hidalgo est frappée d'une interdiction de séjour sur la commune de Maisons-Laffitte, dans les Yvelines.
Anne Hidalgo est frappée d'une interdiction de séjour sur la commune de Maisons-Laffitte, dans les Yvelines.

 

"Paris méprise les banlieusards", alors Jacques Myard méprise Anne Hidalgo. Le député-maire Les Républicains de Maisons-Laffitte (Yvelines) a pris un arrêté municipal étonnant, faisant de la maire de Paris une persona non grata dans sa ville. À l'origine d'une telle mesure ? Le projet de piétonnisation d'une partie de la rive droite de la Seine dans la capitale, annoncé dimanche dernier par la municipalité.

L'arrêté municipal, signé le 19 octobre et dévoilé par BFM TV, stipule : "Sa Seigneurie Anne Hidalgo est interdite de séjourner sur tout le territoire de Maisons-Laffitte pour une durée indéterminée, du moins jusqu'à qu'elle revienne sur ses projets idéologiques de ghettoïsation de la ville de Paris." Pour Jacques Myard, la piétonnisation d'une partie de la rive droite de la Seine à Paris - projet lancé par Anne Hidalgo - rendra "impossible la traversée de Paris aux banlieusards obligés de prendre leur voiture".

"Enfermée dans son orgueilleux donjon"

La fermeture des berges de la Seine à la circulation entraînera une "augmentation des bouchons dans le centre de Paris" et aggravera "ainsi dangereusement la pollution", précise l'édile yvelinois dans l'arrêté municipal. Car, pour lui, le "prétendu recours exclusif aux transports en commun est impossible pour les banlieusards". Enfin, dernier argument avancé : Jacques Myard voit dans le projet d'Anne Hidalgo une "attaque directe et discriminatoire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant