Anne Hidalgo dévoile une équipe renouvelée pour Paris

le
4
ANNE HIDALGO PRÉSENTE SES TÊTES DE LISTE POUR LES MUNICIPALES À PARIS
ANNE HIDALGO PRÉSENTE SES TÊTES DE LISTE POUR LES MUNICIPALES À PARIS

PARIS (Reuters) - La candidate socialiste Anne Hidalgo a présenté vendredi ses têtes de liste pour les municipales de 2014 à Paris, une équipe renouvelée qui respecte une stricte parité, un jour après celle révélée par sa rivale UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet.

L'actuelle adjointe au maire de Paris tient également son pari d'appliquer le non cumul des mandats de parlementaire et de maire d'arrondissement avant même la mise en oeuvre de la loi.

"Cet engagement que j'ai pris, je l'ai tenu. Le non cumul des mandats, c'est la modernisation de la vie politique, c'est la possibilité offerte à de nouvelles générations de faire leurs preuves", a-t-elle déclaré à la presse.

Sur RTL, la candidate socialiste a défendu le bilan de l'actuel maire socialiste Bertrand Delanoë, tout en affirmant qu'elle voulait aller encore plus loin. "J'ai envie de poursuivre, mais aussi d'amplifier", a-t-elle ajouté.

Elle a dit avoir une politique sociale "très ambitieuse" et souhaiter aller encore plus loin en matière de logement" ou "dans la lutte contre la pollution", tout en reconnaissant que l'impopularité de l'exécutif lui compliquerait la tâche.

Devançant la dauphine de Bertrand Delanoë, Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté jeudi ses "chefs de file", une liste de "renouvellement" marquée par l'éviction du maire historique du Ve arrondissement, le chiraquien Jean Tiberi.

Anne Hidalgo a toutefois souligné qu'elle investissait de véritables têtes de liste, son adversaire n'ayant investi que des "chefs de file", le dialogue avec le centre n'étant pas finalisé à droite.

UNE ÉQUIPE SOUDÉE

"C'est une équipe soudée et unie", a-t-elle dit, précisant que les dix femmes et les dix hommes avaient 46 ans d'âge moyen.

Conformément à ses voeux, Pascal Cherki, le député-maire PS du XIVe - où se présente "NKM" - a accepté de ne pas briguer sa succession à la mairie d'arrondissement. Carine Petit prendra la relève tandis que Pascal Cherki sera n°2 sur la liste et porte-parole d'Anne Hidalgo dans la campagne.

Patrick Bloche, député-maire PS du XIe, a pris la même décision, laissant la place à François Vauglin, de même que l'un des plus anciens élus socialistes de Paris, le député-maire du XVIIIe Daniel Vaillant, remplacé par Eric Lejoindre, 33 ans, le benjamin de l'équipe.

Annick Lepetit, députée et candidate dans le XVIIe, a indiqué qu'elle quitterait l'Assemblée nationale en cas de conquête de cette mairie d'arrondissement

Anne Hidalgo, qui avait mis tout son poids dans la balance, a également réussi à faire désigner l'adjoint au maire à la Culture, Christophe Girard, par les militants du PS, dans le IVe arrondissement. Il a été élu avec quelques voix d'avance seulement face à une militante inconnue.

Parmi les autres chefs de file, figurent dans le Xe Rémi Féraud, le patron des socialistes parisiens, et dans le Ve Marie-Christine Lemardeley, présidente de la Sorbonne nouvelle.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 72805271 le vendredi 11 oct 2013 à 18:36

    Ils ont une politique différente des précédents, ils réduiront l'accélération de l'augmentation des impôts locaux, les autres ne faisait qu'accélérer cette accélération, ouf!

  • fenelon le vendredi 11 oct 2013 à 16:59

    le non cumul des mandats ou la certitude de voir perdurer le millefeuille administratif , 1 élu par étage... on ne fera jamais d'économies dans la fonction publique

  • gnapi le vendredi 11 oct 2013 à 16:39

    La politique sociale ambitieuse peut se justifier car, malgré les 9+%/an d'augmentation des impôts locaux Paris n'est pas encore la ville la plus taxée de France.Hihihihi

  • LeRaleur le vendredi 11 oct 2013 à 16:21

    Une équipe de braques remplacée par une autre équipe de branques reste toujours une équipe de branques.