Ankara veut des poursuites à l'encontre d'un animateur allemand

le , mis à jour à 14:36
2
    BERLIN, 11 avril (Reuters) - Le gouvernement allemand 
examine une demande de poursuites judiciaires des autorités 
turques à l'encontre d'un humoriste et animateur télévision qui 
a lu récemment à l'antenne un poème jugé insultant à l'égard du 
président turc Recep Tayyip Erdogan. 
    Jan Böhmermann, présentateur de l'émission satirique "Neo 
Magazin Royale" sur la chaîne publique ZDF, a d'ores et déjà été 
mis en examen par la justice allemande pour "diffamation d'un 
organe ou d'un représentant d'Etat étranger". 
    Selon Steffen Siebert, porte-parole du gouvernement, Ankara 
a adressé au ministère allemand des Affaires étrangères "une 
demande formelle (...) de poursuites pour les propos tenus lors 
de cette émission".  
    "Le contenu de cette note et la marche à suivre vont 
maintenant être attentivement examinés par le gouvernement. Cela 
va prendre quelques jours. Je ne peux et ne veux présager des 
résultats de cet examen", a-t-il ajouté. 
    Lors d'une conversation téléphonique avec le Premier 
ministre turc Ahmet Davutoglu, la chancelière allemande Angela 
Merkel a jugé le poème de Jan Böhmermann "délibérément 
offensant".   
    Avant de le lire le 1er avril, l'animateur a évoqué une 
chanson très critique à l'égard d'Erdogan mise en ligne deux 
semaines plus tôt sur le site de la radio publique, qui avait 
déjà donné lieu à une demande d'explications de la part 
d'Ankara. Berlin avait alors fait valoir son attachement à la 
liberté d'expression.  
 
 (Paul Carrel, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le lundi 11 avr 2016 à 18:24

    C'est une ingérence.

  • M9946587 le lundi 11 avr 2016 à 14:48

    La liberté d'expression vu par l'autre bord de la Méditérannée ....