Ankara menace une nouvelle les fois les milices kurdes à Manbij

le
0
    ANKARA, 9 mars (Reuters) - La Turquie bombardera les 
miliciens kurdes des YPG si ces derniers demeurent dans la ville 
syrienne de Manbij, a prévenu jeudi le ministre turc des 
Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, cité par la chaîne de 
télévision NTV. 
    Ankara a demandé à de multiples reprises aux combattants 
kurdes soutenus par les Etats unis de se retirer sur la rive 
orientale de l'Euphrate et de quitter Manbij. 
    Mevlut Cavusoglu n'a pas fixé d'ultimatum au départ des 
forces des YPG, une organisation à l'encontre de laquelle Ankara 
ne cache pas son hostilité et qui est perçue en Turquie comme le 
prolongement syrien du Parti des travailleurs du Kurdistan 
(PKK). 
    "Les YPG constitutent une menace pour notre sécurité, comme 
Daech", a dit le ministre turc. 
    Les Forces démocratiques syriennes, qui incluent différents 
groupes armés, notamment arabes, et les YPG, ont pris à l'EI une 
partie du territoire syrien le long de la frontière turque. 
Appuyées par des frappes aériennes de la coalition menée par les 
Etats-Unis, elles participent aux opérations visant à encercler 
Rakka, principale ville encore sous le contrôle de l'EI en 
Syrie.   
 
 (Writing by Ralph Boulton; Editing by Alison Williams) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant