Ankara maintient ses projets nucléaires en zone sismique

le
0
Le site d'Akkuyu, où sera construit la centrale turque, se situe à seulement 25 kilomètres d'une faille sismique.

La catastrophe de Fukushima ne remet pas en cause le choix du nucléaire en Turquie. Ankara a réitéré sa volonté de construire trois centrales nucléaires d'ici à cinq ans afin de satisfaire ses besoins énergétiques croissants. L'annonce du démarrage du chantier, d'ici à début mai, de la première installation à Akkuyu, dans la province de Mersin sur la rive de la Méditerranée, ravive les inquiétudes des associations écologistes en raison du risque sismique élevé en Turquie.

À Moscou mercredi, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan a une nouvelle fois apporté son soutien aux Russes, qui construiront et exploiteront la centrale. «Notre pays est dans une zone sismique dangereuse, mais nous mettons en œuvre des mesures pour sécuriser les sites que nous construisons», a-t-il déclaré, assurant qu'une résistance à un tremblement de terre d'une magnitude de 8 ou 9 avait été prise en compte lors de la conception. Il a ajouté être persuadé que la sécurité de l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant