Ankara: La bataille de Mossoul pourrait déplacer un million de personnes

le
0
    ISTANBUL, 4 octobre (Reuters) - La bataille qui s'annonce 
pour la reprise de Mossoul à l'Etat islamique pourrait jeter sur 
les routes un million de personnes, a estimé mardi le ministre 
turc de la Défense, en demandant aux Etats-Unis et à leurs 
alliés de bien réfléchir avant de lancer leur offensive dans le 
nord de l'Irak. 
    Les personnes qui fuiraient de Mossoul devront rester en 
Irak, a ajouté le ministre, Fikri Isik. Sinon, cela fera peser 
une "grosse charge sur la Turquie et impactera l'Europe", a-t-il 
ajouté.  
    La Turquie accueille déjà plus de 2,5 millions de réfugiés 
du conflit en Syrie, auquel participe désormais la Turquie en 
soutenant des groupes rebelles qui luttent contre l'Etat 
islamique. Ankara lutte aussi contre les milices kurdes 
syriennes YPG qui sont soutenues par les Etats-Unis. 
    Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, qui s'exprimait 
devant le Parlement, a pour sa part estimé que les plans pour la 
reprise de Mossoul, aux mains de l'EI depuis juin 2014, 
n'étaient "pas transparents" et dit craindre le risque 
d'affrontements communautaires entre les tribus sunnites sur 
place et les miliciens chiites qui participeront à l'assaut au 
côté des forces gouvernementales irakiennes. 
 
 (Tulay Karadeniz et Tuvan Gumrukcu; Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant