Ankara : l'ambassade américaine attaquée

le
0
Le kamikaze serait affilié à l'extrême gauche turque. Sa bombe a tué un garde de sécurité.

À Istanbul

Un attentat suicide survenu vendredi devant l'une des entrées de l'ambassade des États-Unis à Ankara a causé la mort du kamikaze et d'un agent de sécurité turc. Une ancienne journaliste de la chaîne NTV, qui était venue rendre visite à l'ambassadeur Francis Ricciardone, a été gravement blessée.

Selon les premières informations fournies par le ministre turc de l'Intérieur, Muammer Güler, le kamikaze serait membre d'une organisation clandestine d'extrême gauche. Non confirmées par les autorités, l'identité et la photo du kamikaze circulaient vendredi soir sur les sites d'information turcs. Il s'agirait d'Ecevit Sanli, membre de DHKP-C (Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple), qui avait été condamné à la prison en 1997 pour un attentat contre la préfecture de police d'Istanbul. Il avait été libéré en 2001 car il souffrait du synd...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant