Ankara juge "très fâcheux" l'emploi du mot "génocide" par le pape

le
0
    ISTANBUL, 25 juin (Reuters) - Le vice-Premier ministre turc 
Nurettin Canikli a jugé samedi "très fâcheux" l'emploi par le 
pape François du terme de "génocide" à propos du massacre des 
Arméniens par les forces ottomanes en 1915. 
    S'écartant du texte de son discours, vendredi lors d'une 
visite à Erevan en Arménie, le souverain pontife a recouru au 
mot de "génocide" pour évoquer le massacre de 1,5 million 
d'Arméniens, ce un an après des propos similaires qui avaient 
vivement indigné Ankara. 
    "Bien évidemment, la déclaration du pape est très fâcheuse", 
a dit le vice-Premier ministre à la presse à Giresun, ville des 
bords de la mer Noire. "Il est malheureusement possible de voir 
tous les reflets et les traces de la mentalité des Croisés dans 
les actes de la papauté et du pape", a-t-il continué. 
    "Ce n'est pas une déclaration objective, et elle ne reflète 
pas la vérité, tout un chacun le sait; le monde entier le sait, 
tout comme les Arméniens", a dit le vice-Premier ministre, dont 
les propos ont été publiés par le quotidien Hürriyet. 
    La Turquie convient qu'un grand nombre de chrétiens 
arméniens vivant dans l'Empire ottoman ont été tués lors 
d'affrontements avec les troupes ottomanes durant la Première 
Guerre mondiale, mais conteste le fait que 1,5 million soient 
morts et dément que le massacre ait été systématiquement 
orchestré et constitue de la sorte un génocide. Ankara fait 
valoir aussi qu'un grand nombre de Turcs musulmans ont péri à ce 
moment-là. 
 
 (Humeyra Pamuk; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant