Ankara dit avoir tué 69 séparatistes kurdes en 4 jours

le , mis à jour à 18:19
0
 (Rpt suppression de mots au 2e paragraphe) 
    ISTANBUL, 19 décembre (Reuters) - Soixante-neuf séparatistes 
kurdes et deux militaires turcs ont été tués en quatre jours de 
combats dans le sud-est de la Turquie, a annoncé l'armée, dans 
le cadre d'une offensive lancée par le gouvernement turc contre 
le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans cette région à 
dominante kurde. 
    Les opérations de l'armée se concentrent sur Cizre et 
Silopi, près des frontières syrienne et irakienne. Les deux 
localités sont toutes deux sous couvre-feu. 
    "Les opérations dans la région(...) se poursuivront avec 
détermination jusqu'à ce que l'ordre public ait été rétabli", a 
déclaré l'armée dans un communiqué, repris par l'agence de 
presse turque Anatolie. 
    Selon la presse turque, 10.000 policiers et militaires, 
appuyés par des chars, prennent part à l'offensive. 
    Par ailleurs, l'armée turque a indiqué que des avions de 
guerre avaient décollé vendredi de leur base de Diyarbakir pour 
aller bombarder des camps du PKK dans le nord de l'Irak. 
    Sur les deux militaires turcs tués, l'un l'a été samedi lors 
d'affrontements dans le secteur de Sur, qui est sous couvre-feu 
de la police depuis 15 jours. Sur est située dans la province de 
Diyarbakir. Un autre soldat été légèrement blessé. 
    L'autre militaire tué est un des deux soldats blessés 
vendredi à Cizre et qui a succombé à ses blessures, a annoncé 
l'armée. 
    Le cessez-le-feu, qui était observé depuis deux ans par 
l'Etat turc et le PKK, a volé en éclats en juillet. 
    Le chef des forces armées, le général Hulusi Akar, a rendu 
une visite à ses troupes samedi dans la région et a été informé 
de l'avancée de l'opération. 
    Traditionnellement implanté en zone rurale, le PKK s'est 
réorienté ces dernières années vers les villes du Sud-Est turc, 
avec barricades et tranchées pour maintenir à distance les 
forces de sécurité. 
    Jeudi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que 
les séparatistes seraient "anéantis" et que l'opération se 
poursuivraient "jusqu'à ce tout soit complètement nettoyé." 
  
 
 (Seyhmus Cakan; Danielle Rouquié et Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant