Ankara dit avoir expulsé El Bakraoui à deux reprises l'an dernier

le
0
 (Actualisé avec précisions, déclarations) 
    ANKARA, 24 mars (Reuters) - Ibrahim el Bakraoui, identifié 
par les autorités belges comme l'un des deux kamikazes qui se 
sont fait exploser mardi à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, a 
été expulsé de Turquie à deux reprises l'an dernier, en juillet 
puis en août, a déclaré jeudi un responsable gouvernemental 
turc. 
    Un autre responsable a expliqué que la première expulsion 
d'Ibrahim el Bakraoui avait été motivée par les soupçons de la 
police turque, qui le suspectait d'être un combattant étranger. 
    Ibrahim el Bakraoui n'a commis aucun délit en Turquie et son 
expulsion était "administrative", a-t-il ajouté. 
    "La police l'a observé et est parvenue à la conclusion qu'il 
était peut-être un combattant étranger. Il a été interpellé à 
Gaziantep (dans le Sud)", a dit le premier responsable qui 
s'exprimait sous le sceau de l'anonymat. 
    Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré mercredi 
qu'Ibrahim el Bakraoui avait été expulsé vers les Pays-Bas le 14 
juillet 2015 et que Bruxelles avait ignoré les mises en garde de 
la Turquie.   
    Une deuxième source gouvernementale a dit jeudi à Reuters 
qu'Ibrahim el Bakraoui était revenu en Turquie le 11 août par 
l'aéroport d'Antalya et qu'il a été une nouvelle fois expulsé, 
le 25 août. La source n'a pas précisé vers quel pays Ibrahim el 
Bakraoui a été expulsé la deuxième fois. 
    Selon le journal pro-gouvernemental turc Yeni Safak, son 
frère cadet, Khalid, est entré sur le territoire turc le 4 
novembre 2014 par l'aéroport Atatürk d'Istanbul et il a été 
surveillé par les services de sécurité jusqu'à son départ dix 
jours plus tard. 
    Aucun responsable turc n'était immédiatement disponible pour 
évoquer le cas de Khalid el Bakraoui. 
 
 (Humeyra Pamuk,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant