Ankara dit avoir averti Bruxelles au sujet d'Ibrahim el Bakraoui

le
0
 (Précisions) 
    ANKARA, 23 mars (Reuters) - Ibrahim el Bakraoui, identifié 
comme l'un des auteurs des attentats de mardi à Bruxelles, avait 
été arrêté en juin dernier en Turquie puis expulsé mais les 
autorités belges l'ont par la suite jugé "sans lien avec le 
terrorisme" et relâché, a déclaré mercredi la présidence turque. 
    Lors d'une conférence de presse, le président turc Recep 
Tayyip Erdogan a précisé qu'Ibrahim el Bakraoui avait été arrêté 
dans la province turque de Gaziantep, près de la frontière 
syrienne, puis expulsé vers les Pays-Bas. 
    Les autorités néerlandaises avaient également été informées 
de la situation, a précisé Erdogan. 
    "L'un des assaillants de Bruxelles est un individu que nous 
avons arrêté en juin 2015 dans la province de Gaziantep et 
expulsé. Nous avons informé l'ambassade de Belgique à Ankara de 
cette expulsion le 14 juillet 2015 mais cet homme a ensuite été 
relâché", a ajouté le président turc. 
    "La Belgique a ignoré notre mise en garde sur le fait que 
cette personne était un combattant étranger", a-t-il souligné. 
    Les services de la présidence ont précisé que Bakraoui, 
expulsé en juillet, avait ensuite été relâché par les autorités 
belges qui n'avaient établi "aucun lien" entre cet homme et le 
terrorisme.  
 
 (Ece Toksabay et Ercan Gurses; Jean-Philippe Lefief et Guy 
Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant