Ankara demande officiellement aux USA d'arrêter Gülen

le
0
    ISTANBUL, 13 septembre (Reuters) - La Turquie a 
officiellement demandé aux Etats-Unis d'arrêter le prédicateur 
en exil Fethullah Gülen, qu'elle accuse d'avoir organisé le 
putsch manqué du 15 juillet, a rapporté mardi la chaîne de 
télévision turque NTV. 
    Fethullah Gülen, qui vit en Pennsylvanie depuis 1999, a 
démenti être lié à la tentative de coup d'Etat. 
    Le pouvoir turc a limogé ou suspendu plus de 100.000 
militaires, policiers et fonctionnaires depuis le putsch manqué, 
les soupçonnant d'avoir des liens avec la mouvement güleniste. 
Au moins 40.000 personnes ont été placées en détention. 
    Le chef de l'Etat turc, Recep Tayyip Erdogan, a évoqué la 
question Gülen avec son homologue américain Barack Obama lors du 
sommet du G20 ce mois-ci en Chine. Un haut responsable de 
l'administration américaine a déclaré alors que Barack Obama 
avait expliqué à Erdogan que la décision se jouerait au niveau 
du droit et non pas au niveau politique. 
    Une arrestation de Fethullah Gülen pourrait être un premier 
pas vers son extradition. Mais de l'avis des juristes, pareil 
processus pourrait prendre des années. Même si elle était 
avalisée par un magistrat, une demande d'extradition devrait 
être soumise au secrétaire d'Etat américain, lequel peut 
invoquer des facteurs non judiciaires, comme des arguments 
humanitaires, pour y faire obstacle. 
 
 (Seda Sezer et Tuvan Gumrukcu; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant