Ankara confirme autoriser l'utilisation de ses bases contre l'EI

le
0

ANKARA, 24 juillet (Reuters) - La Turquie a approuvé l'utilisation de ses bases aériennes par les avions américains et ceux de la coalition internationale dans le cadre de la lutte contre l'Etat islamique, a confirmé vendredi le ministère des Affaires étrangères. Cette annonce intervient au moment où Ankara, longtemps accusé de complaisance face à l'Etat islamique, a pour la première fois lancé des frappes aériennes contre le groupe djihadiste vendredi en Syrie. Jeudi, des responsables américains de la Défense avaient indiqué que la Turquie avait autorisé les Etats-Unis à lancer des frappes aériennes à partir de la base aérienne d'Incirlik, proche de la frontière syrienne, une demande souvent formulée par Washington. Jusqu'ici, le Etats-Unis se limitaient à faire décoller des drones non armés à partir d'Incirlik. Dans sa confirmation vendredi, le ministère truc des Affaires étrangères précise que les frappes de la coalition pourront être organisées à partir de ses bases aériennes, comme par exemple celle de Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie. Parmi les bases turques utilisées devraient notamment figurer celle de Diyarbakir, base à partir de laquelle la Turquie a dépêché ses F-16 pour l'attaque en Syrie aux premières heures de vendredi. "Le conseil des ministres a donné son approbation pour le stationnement sur les bases de notre pays d'appareils avec, ou sans pilote, des Etats-Unis et d'autres pays de la coalition (...) qui prennent part aux opérations aériennes contre l'Etat islamique", indique le ministère, qui précise que les avions de la Turquie seront également déployés. (Gulsen Solaker et Daren Butler; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant