Ankara compte sur l'économie pour relancer sa candidature à l'UE

le
8
    BRUXELLES, 14 décembre (Reuters) - Les ministres des 
Affaires étrangères de l'Union européenne relancent ce lundi le 
processus d'intégration de la Turquie à l'Union européenne en 
ouvrant des discussions avec Ankara sur les règles financières 
européennes. 
    Le vice-Premier ministre turc, Mehmet Simsek, a dit espérer 
qu'Ankara puisse se rapprocher au plus vite des positions 
européennes en matière d'économie et de politique monétaire en 
dépit des doutes que certains nourrissent vis-à-vis de 
l'indépendance de la banque centrale turque. 
    "La Turquie n'a pas de carence majeure sur ce chapitre", a 
déclaré lors d'une conférence de presse Mehmet Simsek, également 
ministre de l'Economie dans le nouveau gouvernement turc. 
    L'ouverture du Chapitre 17, l'un des 35 qui doivent être 
examinés dans le cadre d'une candidature à l'Union européenne, 
est perçue à Bruxelles comme une étape allant vers le 
renforcement des liens entre l'Union et la Turquie après des 
années de tensions, dans la lignée de la promesse d'Ankara 
d'endiguer le flux des migrants qui se dirigent vers l'Europe, 
en contrepartie d'un soutien financier.  ID:nL8N13O0R4  
    Le ministre français aux Affaires européennes, Harlem Désir, 
a dit s'attendre à voir la Turquie faire preuve d'une "volonté 
de mettre en oeuvre des réformes contribuant à moderniser la 
société et l'économie turques." 
    L'ouverture des négociations sur l'économie et la politique 
monétaire intervient alors qu'observateurs et analystes 
redoutent que le programme du nouveau gouvernement turc, qui 
s'appuie sur la victoire des islamo-conservateurs de l'AKP le 
1er novembre, porte atteinte à l'indépendance de la banque 
centrale turque. 
 
 (Robin Emmott avec Gulsen Solaker à Ankara; Nicolas Delame pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4404523 il y a 12 mois

    Je me suis emporté c'est des citoyens comme tout le monde. La fatigue du boulot....

  • M4404523 il y a 12 mois

    Ils sont déjà dans l'Europe....Maison grandioses et grosses voitures pendant que nous sommes fiscalisé et n'avons pas droit à la dolchevita.... Et ça partout.

  • g.pajot il y a 12 mois

    L'économie Turque se modernise, elle achète du pétrole de contrebande... merci pour ce moment de 2005 où nous n'avons pas été écoutés comme toujours d'ailleurs.. il faudrait consolider l'Europe actuelle avant de l'étendre. une politique unique en matière de fiscalité, du travail etc...

  • Berg690 il y a 12 mois

    Ce sera NON....à moins que le France ne sorte de l'UE et de l'OTAN.

  • M5005891 il y a 12 mois

    la Grece nous a déjà fait le cout de criteres proches pour intégrer, mais eux au mojns n'étaient pas des i s lam iste dans l'ame.

  • M7472687 il y a 12 mois

    La Turquie n'est pas en Europe ; elle possède 3 % de son territoire en Europe ! Elle n'a rien à faire dans l'UE .

  • M5005891 il y a 12 mois

    Non et non, pas de truquie dans l'UE, se sont des menteurs qui soutiennent l'EI, ils sont capables de tout comme de vous planter un couteau dans le dos comme avec l'avions Russe qui n'en est qu'un exemple parmi tant d'autre.

  • Berg690 il y a 12 mois

    Ce sera NON.