Ankara canalise l'exode des Syriens

le
0
REPORTAGE - La fuite des victimes de la répression vers le sud de la Turquie se poursuit

De notre envoyée spéciale à Yayladagi

«Dieu est grand! Le peuple veut la chute de Bachar el-Assad, le peuple veut la liberté!» La manifestation est un peu spéciale. Elle est conduite par une centaine d'enfants syriens massés devant la grille du camp de Yayladagi. Ces militants en herbe crient avec leur voix fluette leur haine du régime de Damas et lèvent le poing devant les caméras. Désemparés par ce mouvement de contestation inhabituel, les policiers turcs tentent de le disperser maladroitement, comme s'ils essayaient de chasser des mouches.

Sur ce site d'une usine désaffectée de Tekel, l'ancienne compagnie publique turque de tabac, à 5 km de la frontière syrienne, 3206 réfugiés sont installés dans des tentes.Mercredi, 8421 Syriens avaient fui l'avancée de l'armée régulière vers le nord du pays et avaient trouvé refuge dans trois camps gérés par le Croissant-Rouge turc. Ils sont tous pleins.

Des tentes sont montées à la hâte sur deux autres sites p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant