Ankara appelle l'Iran à coopérer face au terrorisme

le
0
    ANKARA, 16 avril (Reuters) - Le président turc, Recep Tayyip 
Erdogan, a déclaré samedi que son pays et l'Iran voisin devaient 
coopérer pour surmonter leurs divergences d'approche, afin de 
s'attaquer au terrorisme et aux rivalités intercommunautaires 
dans la région. 
    "Par-dessus tout, il est dans l'intérêt de nos pays de 
renforcer le dialogue politique et d'aplanir les divergences 
d'opinion", a dit le président turc lors d'une conférence de 
presse conjointe avec son homologue iranien, Hassan Rohani, à 
Ankara. 
    "Nous devons coopérer afin de surmonter les problèmes causés 
par le terrorisme et les rivalités intercommunautaires, et les 
crises humanitaires qui y sont liées et qui ébranlent notre 
région", a ajouté Erdogan. 
    La Turquie et l'Iran soutiennent des camps rivaux en Syrie, 
mais cherchent par ailleurs à développer leur commerce bilatéral 
et à améliorer leurs relations bancaires, dans la foulée de la 
levée, en janvier, de la majeure partie des sanctions 
internationales visant Téhéran. 
    L'Iran chiite est aux côtés du régime du président Bachar al 
Assad depuis le début du conflit syrien en 2011, tandis que la 
Turquie, majoritairement sunnite, est l'un des plus importants 
détracteurs d'Assad. Ankara soutient une partie des adversaires 
de Damas et héberge des insurgés sur son sol. 
 
 (Mert Ozkan; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant