Ankara accepte que von der Leyen se rende à la base d'Incirlik

le
0
    BERLIN, 27 juin (Reuters) - La Turquie a approuvé lundi le 
principe d'une visite de la ministre allemande de la Défense, 
Ursula von der Leyen, à la base aérienne d'Incirlik dans le sud 
de la Turquie, revenant sur sa position antérieure qui avait 
tendu un peu plus les relations entre Berlin et Ankara. 
    Les rapports bilatéraux se sont dégradés en mai avec 
l'adoption par le Bundestag d'une résolution parlant de 
"génocide" à propos du massacre de 1,5 million d'Arméniens par 
les forces ottomanes en 1915. 
    Un porte-parole du ministère allemand de la Défense s'est 
félicité lundi que la Turquie ait désormais pleinement approuvé 
la visite de von der Leyen aux 250 soldats allemands stationnés 
à la base d'Incirlik, pour laquelle aucune date n'a été encore 
communiquée. 
    Les autorités allemandes avaient protesté vivement après les 
propos du chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, qui a 
jugé la semaine dernière inappropriée la visite de personnalités 
politiques à cette base. Certains députés du Bundestag avaient 
même demandé à Berlin de cesser de déployer des hommes en 
Turquie. 
    De leur côté, des députés allemands du parti d'opposition 
Die Linke (La Gauche), des militants des droits de l'homme et 
des célébrités comme l'acteur Rolf Becker et 
l'auteur-compositeur Konstantin Wecker ont annoncé lundi qu'ils 
avaient engagé une action en justice contre le président turc, 
Recep Tayyip Erdogan, et certains de ses collaborateurs, pour ce 
qu'ils considèrent comme des "crimes de guerre" commis lors 
d'opérations antiterroristes contre les séparatistes kurdes de 
Turquie. 
 
 (Andrea Shalal et Caroline Copley; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant