Ankara a renvoyé des milliers de Syriens, selon Amnesty International

le
0
Une tente de réfugiés près du village grec d'Idomeni, le 24 mars. Sur la tente, l'inscription "ouvrez les frontières".
Une tente de réfugiés près du village grec d'Idomeni, le 24 mars. Sur la tente, l'inscription "ouvrez les frontières".

Un rapport de l’ONG dénonce les expulsions massives de réfugiés dans leur pays en guerre, pratiquées par les autorités turques.

La Turquie vient de renvoyer des milliers de Syriens dans leur pays, selon un rapport d’Amnesty International rendu public vendredi 1er avril. Le mouvement mondial de défense des droits humains a dépêché dans la province de Hatay, dans le sud de la Turquie, une délégation d’observateurs qui ont enquêté sur ces pratiques contraires à la dignité humaine. « Dans les départements du sud de la Turquie limitrophes de la Syrie, les autorités rassemblent et expulsent presque chaque jour depuis la mi-janvier une centaine d’enfants, de femmes et d’hommes syriens vers la Syrie », rappelle le rapport. Les observateurs ont même entendu des témoignages faisant état de « renvois collectifs depuis le département de Hatay ».

John Dalhuisen, le directeur du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International, rapporte ainsi le cas de « vingt-quatre personnes appartenant à la même famille vivant ensemble dans un appartement d’Antakya ». Ces derniers ont déclaré à Amnesty International que « cinq des leurs ont été expulsés vers la Syrie le 20 février ou aux alentours de cette date ».

Sept bus conduits à la frontière Si les membres de la famille qui étaient là depuis un an avaient bien été enregistrés comme réfugiés syriens, les derniers arrivés, eux, ne l’étaient pas, « car il leur avait été dit que cela était impossible, et que ceux qui essayaient risquaient d’être renvoyés en Syrie ». Deux adultes, leur neveu de 11 ans, leurs nièces de 10 et 9 ans, ont été arrêtés dans un parc et emm...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant