Ankara a frappé les miliciens kurdes de l'YPG à deux reprises en Syrie

le
0

ISTANBUL, 27 octobre (Reuters) - Les forces turques ont frappé à deux reprises en Syrie des miliciens kurdes syriens parce qu'ils n'avaient pas tenu compte de l'avertissement d'Ankara de ne pas s'aventurer à l'ouest de l'Euphrate, a déclaré lundi soir le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu. "Nous avions dit: 'le parti PYD ne mettra pas le pied à l'ouest de l'Euphrate, sans quoi nous le frapperions. Et cela, nous l'avons fait à deux reprises", a expliqué Ahmet Davutoglu à la chaîne de télévision AHaber, sans dire à quand remontent les attaques turques. Ankara craint que la progression des miliciens kurdes de l'YPG, soutenus par leur branche politique, le PYD, du côté syrien de sa frontière, n'attise les ambitions séparatistes chez les Kurdes du sud-est de la Turquie. Les Etats-Unis, en revanche, soutiennent les combattants de l'YPG, voyant en eux une force efficace pour mener la lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), lequel contrôle d'importantes régions de Syrie mais aussi du nord et de l'ouest de l'Irak. (Humeyra Pamuk; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant