Angoulême lance son libre-service de voitures électriques

le
0

BORDEAUX (Reuters) - Le GrandAngoulême, qui regroupe 16 communes de l'agglomération d'Angoulême avec près de 110.000 habitants, a lancé lundi Mobili'volt, son libre-service de voitures électriques, utilisable avec le même abonnement que pour les bus.

Déjà territoire pilote dans le déploiement des bornes de rechargement électrique, le GrandAngoulême, en Charente, inaugure ce service, l'un des tout premiers en France, destiné tant aux entreprises qu'aux particuliers.

Moyennant un abonnement à partir de 4,5 euros par mois, tous les usagers pourront louer un véhicule pour une demi-heure ou quelques heures dans l'une des cinq stations réparties dans la ville d'Angoulême et toutes couplées avec des bornes de rechargement.

"Nous souhaitons proposer un service accessible à tous, incitatif et facile d'utilisation. Ainsi, avec la même carte d'abonnement il sera possible de louer une voiture électrique et d'emprunter le réseau de bus. Le site internet permettra de réserver une voiture, se renseigner sur les horaires de bus et les disponibilités des stations", indique Philippe Lavaud, président du GrandAngoulême, dans un communiqué.

"Mobili'volt s'inscrit dans notre projet global de favoriser des transports moins polluants et de contribuer à une ville plus propre, plus solidaire et plus attractive", ajoute-t-il.

L'opérateur de ce service est Cofely Ineo (groupe GDF Suez) qui a conçu et qui exploite techniquement Mobili'volt.

Dix véhicules de marque Mia fabriqués à Cerizay dans les Deux-Sèvres, dont deux utilitaires, sont à disposition des usagers.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant