Angoisse et douleur des rescapés du séisme en Italie

le
0
Première nuit dehors interrompue par 24 nouvelles répliques pour les rescapés du séisme de Ferrare, qui ont découvert lundi matin l'étendue des dégâts matériels accentués par le mauvais temps.

Vingt-quatre nouvelles secousses, d'une magnitude allant jusqu'à 3,7, ont frappé dans la nuit de dimanche à lundi la région de Ferrare dans le nord-est de l'Italie, venant troubler encore un peu plus le sommeil des rescapés. «Comment peut-on dormir alors que la terre tremble encore?» s'exclamait l'un d'entre eux.

La plupart des répliques se sont produites dans les zones de Mirandola, San Felice et Finale Emilia, les plus touchées par le séisme de dimanche, qui a fait six morts, une cinquantaine de blessés et provoqué l'évacuation de 3000 personnes.

Des centaines de rescapés ont passé la nuit dans des abris de fortune et des gymnases et se sont réveillés lundi matin sous la pluie. Nombreux sont ceux qui ont tenté de dormir dans leurs voitures, garées sur des parkings de supermarchés ou des places publiques, le plus loin possible de tout immeuble, de crainte que des murs s'écroulent. D'autres ont été hébergés dans des centres d'accueil improvisés.

La pluie est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant