Anglo American vend ses parts de la mine Palabora

le
0

Commodesk - Le sud-africain, Anglo American, et l'anglo-australien, Rio Tinto, ont signé un accord le 11 décembre pour vendre leurs parts (74,5%) du complexe minier Palabora en Afrique du Sud à un consortium sino-sud-africain.

Le complexe se compose d'une mine de cuivre, d'une fonderie et d'une raffinerie dans la province de Limpopo, au nord-est du pays. Palabora fournit la quasi-totalité des besoins sud-africain en cuivre selon Rio Tinto. 2.200 employés y travaillent et la production s'élève à 80.000 tonnes de cuivre raffiné par an.

Rio Tinto détient 57,7% du complexe et Anglo American 16,8%, la vente doit encore être validée par les autorités sud-africaines. Le consortium acheteur est mené par le sidérurgiste d'Etat chinois Hebei Iron & Steel (35%), le conglomérat chinois Tewoo Group (20%), la compagnie basée à Hong Kong General Nice Development (25%) et la société d'Etat sud-africaine, Industrial Development Corporation (20%).

Rio Tinto et Anglo American avaient annoncé leur volonté de vendre depuis septembre 2011 jugeant que le complexe n'était pas assez important. Ils ne souhaitaient pas développer le secteur de la magnétite, un minerai également présent dans la mine.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant