Anglo American Sur : Codelco ne lâche pas

le
0
La bataille juridique continue autour des actifs d'Anglo American Sur (AAS). La compagnie d'Etat chilienne Codelco a annoncé mardi avoir déposé une plainte auprès de la justice chilienne pour obliger Anglo American à lui céder les 49% de parts sur lesquelles elle a exercé une option le 2 janvier. Elle réclame également des dédommagements pour rupture de contrat, incluant le paiement des dividendes de ces parts. Parallèlement, Codelco a demandé auprès de la Cour d'appel de Santiago du Chili la divulgation des détails du contrat de cession de 24,5% des parts d'AAS à Mitsubishi par Anglo American, afin d'étudier un possible recours en annulation.

Le PDG de Coldelco, Diego Hernandez, affirme regretter d'en référer aux tribunaux, mais assure que « c'est la seule option possible lorsque la contrepartie agit de manière erratique et en violation flagrante des contrats. Je ne me serais jamais attendu à un tel comportement de la part d'une compagnie de classe mondiale ».

Le ton monte depuis le début du litige. Codelco détient une option d'achat de 49% des actifs d'AAS, filiale chilienne d'Anglo American, depuis 1978. Mais Anglo American, qui a vendu en novembre dernier 24,5% des parts à Mitsubishi, affirme n'avoir aucune obligation de céder les actifs à Codelco. Les deux parties s'accusent mutuellement d'avoir violé le contrat qui les lie.

L'enjeu est de taille : AAS, qui détient les mines chiliennes de Los Bronces et d'El Soldado, ainsi que la fonderie de Chagres, produit autour de 260.000 tonnes de cuivre par an et envisage d'atteindre 440.000 tonnes en 2012 avec l'achèvement de l'expansion de la mine de Los Bronces.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant