Angleterre : Wilkinson est une " éponge à connaissances "

le
0
Angleterre : Wilkinson est une " éponge à connaissances "
Angleterre : Wilkinson est une " éponge à connaissances "

Dix-sept ans après avoir débuté sa carrière professionnelle sous le maillot des Newcastle Falcons, Jonny Wilkinson a décidé, comme attendu, de raccrocher les crampons à la fin de la saison. A l'annonce de cette retraite, plusieurs personnalités du monde de l'ovalie ont tenu à rendre hommage à Sir Wilkinson, dont son ancien sélectionneur du XV de la Rose, Clive Woodward.

« Il pourrait faire un entraîneur fantastique »

Dans une chronique intitulée « Devenir le meilleur l'obsédait », publiée dans le Daily Mail, le manager de 58 ans tarit d'éloges celui avec qui il est devenu champion du monde en 2003. « C'est une éponge qui absorbe la connaissance. C'est pourquoi il pourrait faire un entraîneur fantastique s'il s'aventure dans cette voie. Beaucoup ont souligné ses interminables séances seul à botter. A certains moments, je devais le faire sortir et l'envoyer se coucher. Mais pour moi le plus incroyable, c'est le temps qu'il passait à développer son agilité, sa vision et l'analyse du jeu. Si vous enlevez le rugby à Jonny, il continuera de briller en faisant autre chose. A Toulon, il n'a pas juste appris le français, il le parle couramment. L'un de mes plus grands défis avec lui, était de l'empêcher de se jeter dans les regroupements. Il aime tellement le combat, qu'il refuse de se protéger. Il voulait toujours être en première ligne », raconte encore Woodward avant de développer quelques anecdotes à son sujet. « Notre victoire au Stade de France en 2000 est l'une de nos meilleures. On avait écrasé les Français, mais ce dont tout le monde se rappelle, c'est de Jonny découpant Emile Ntamack », a encore en mémoire le technicien anglais.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant