Angleterre : Sam Burgess fait déjà causer

le
0
Angleterre : Sam Burgess fait déjà causer
Angleterre : Sam Burgess fait déjà causer

Titularisé par Stuart Lancaster contre le pays de Galles, le spécialiste du rugby à XIII Sam Burgess fait beaucoup parler en Angleterre. Tant pour ses performances sur le terrain que pour ses propos en conférence de presse jeudi.

Vendredi dernier, pour le grand match d’ouverture de la Coupe du monde contre les Fidji, l’Angleterre a mis le temps à aller chercher un précieux bonus. Un point offensif que le XV de la Rose a pu obtenir grâce notamment à la très bonne entrée en jeu de Sam Burgess. Le centre de 26 ans, qui fêtait contre les Fidji sa troisième sélection, est pourtant un joueur encore méconnu outre-Manche. Spécialiste du rugby à XIII, le joueur de Bath a obtenu la confiance de son sélectionneur, qui a décidé de le titulariser samedi contre le pays de Galles, pour un match capital dans la poule A.

Lancaster assume son choix

Aux journalistes sceptiques sur ce choix, Stuart Lancaster a répondu qu’il assumait sa décision. « Ma confiance en lui a augmenté après ses bonnes prestations en tant que remplaçant. On a marqué deux essais en fin de rencontre face aux Fidji. Les entrées d’Owen Farrell et de Sam Burgess y étaient pour beaucoup. Je suis conscient du fait qu'on n'a pas beaucoup de matchs référence (de rugby à XV) sur lesquels s'appuyer pour le juger, mais ce n’est pas un pari. Les gens ont dit que je jouais avec le feu en l'intégrant dans l’équipe. Mais jour après jour, semaine après semaine, il a leur a prouvé qu’ils avaient tort. »

Echange d’amabilité avec Scott Williams

De son côté, Burgess a paru très serein en conférence de presse jeudi, à quarante-huit heures du match contre le XV du Poireau. « C’est un grand match à disputer. Je ne veux pas laisser passer ça. J’ai hâte d’être dans l’ambiance. Je crois en moi. Je crois avoir gagné le respect de mes coéquipiers et du staff. Ce sont les opinions qui comptent pour moi. J’ai passé pas mal de temps à jouer en 12 ces derniers mois, donc je me sens prêt. » Le centre de Bath, qui sera associé à Brad Berritt samedi à Twickenham, fait aussi causer au Royaume pour sa sortie sur Scott Williams. En conférence de presse, le Gallois avait déclaré qu’il serait plus difficile de défendre sur Jonathan Joseph. Réponse de Burgess à propos de Williams : « Qui est-ce ? » Le ton est donné.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant