Angleterre - Premier League (J1) : Liverpool se paye Arsenal au bout de la folie

le
0
Angleterre - Premier League (J1) : Liverpool se paye Arsenal au bout de la folie
Angleterre - Premier League (J1) : Liverpool se paye Arsenal au bout de la folie

Le premier choc de la saison en Premier League a débouché sur un match dingue et une victoire de Liverpool sur la pelouse d’Arsenal dimanche (3-4). Les Reds envoient d’entrée un message au reste de l’Angleterre.

Le calendrier de Premier League réservait un choc dès la première journée, il a tenu toutes ses promesses. Au bout d’un match fou à l’Emirates Stadium, Liverpool a décroché un probant succès contre Arsenal (3-4). Une victoire qui lance parfaitement la saison des Reds, déjà séduisants la semaine passée face au FC Barcelone pour leur dernier match de préparation (4-0). Dominateurs d’un bout à l’autre de la rencontre, les hommes de Jürgen Klopp ont envoyé un message clair au reste de l’Angleterre : il faudra compter avec eux cette saison dans la course au podium, et plus si affinités.

Le maître coup-franc de Coutinho

Parce qu’il y a de tout dans la copie rendue par Liverpool ce dimanche. Des ressources mentales d’abord, pour se relever de l’ouverture du score de Theo Walcott (1-0, 31eme) dans la foulée d’un penalty raté par l’attaquant d’Arsenal. Du talent offensif à revendre ensuite, pour faire exploser en vingt minutes la fragile défense des Gunners, avec le duo Holding-Chambers en charnière centrale, en attendant le retour de vacances de Laurent Koscielny et le recrutement de Shkodran Mustafi. Philippe Coutinho a égalisé d’un maitre coup-franc venu se loger dans la lucarne de Petr Cech dans les arrêts de jeu de la première période (1-1, 45eme+1). Ce n’était que le début du festival des Reds.

Internationaux attendus pour Arsenal

S’en sont suivis une merveille d’action collective conclue par Adam Lallana (1-2, 49eme), une tête magistrale de Coutinho pour le doublé (1-3, 56eme) et un slalom de Sadio Mané dans l’arrière-garde londonienne avant une finition de classe (1-4, 63eme). Avec une équipe largement remaniée au coup d’envoi, Arsenal n’a clairement pas fait le poids et a envoyé des signaux inquiétants pour la suite de la saison. Il est déjà temps que les internationaux ayant participé à l’Euro reviennent, Mesut Özil et Olivier Giroud en tête. La réaction tardive, symbolisée par les buts d’Alex Oxlade-Chamberlain (2-4, 64eme) et de Calum Chambers (3-4, 75eme), a remis un soupçon de suspense dans le money-time. Mais tout ça n’a pas suffi pour arracher un point qui aurait relevé du miracle. A voir aussi : > Calendrier et résultats > Le classement
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant