Angleterre - Manchester United : José Mourinho qualifie son quotidien à MU de « désastre »

le , mis à jour à 10:50
0
Angleterre - Manchester United : José Mourinho qualifie son quotidien à MU de « désastre »
Angleterre - Manchester United : José Mourinho qualifie son quotidien à MU de « désastre »

Mal en point avec Manchester United depuis le début de la saison, José Mourinho accuse aussi le coup en dehors du terrain. Le manager portugais ne vivrait pas bien son expérience dans la ville de Manchester.

Sale temps pour José Mourinho à Manchester. Après la gifle reçue contre Chelsea le week-end dernier (0-4), le Lusitanien s’est livré sur son expérience personnelle depuis qu’il a pris les commandes de Manchester United. Et visiblement, le « Special One » ne s’attendait pas à ça. Dans un entretien accordé à Sky Sports, l’ancien manager des Blues a fait part de son mal être. Sa vie solitaire à l’hôtel, sa célébrité encombrante, le Portugais n’est pas épanoui.

Mourinho : « Je ne peux pas traverser le pont pour aller au restaurant »

Entraîner MU et toucher un salaire conséquent (16 millions d’euros par an) ne suffit pas à faire le bonheur de José Mourinho. L’ancien coach du FC Porto n’a pas beaucoup l’occasion de sourire en ce moment : son équipe enchaîne les déconvenues et sa vie personnelle ne le satisfait pas. « Pour moi, c’est une catastrophe parce que j’aimerai, parfois, marcher un peu dans la rue, mais je ne peux pas, a indiqué le Portugais avant de poursuivre. Parfois, j’ai juste envie de traverser le pont pour aller dans un restaurant, mais je ne peux pas. C’est vraiment regrettable. » Le Lusitanien, habitué à vivre à Londres, supporter mal l’éloignement avec sa famille, qui est restée dans la capitale anglaise. « Ma femme et mes deux enfants sont toujours à Londres. Pour la première fois, ma famille vit différemment, a-t-il expliqué. Nous évaluons la situation et essayons de nous adapter. »

Mourinho : « Vous connaissez l’histoire avec les paparazzis »

Depuis son arrivée à Manchester, José Mourinho vit dans un hôtel luxueux, dans une suite, au dernier étage. Et le Lusitanien n’est pas pressé de déménager dans un appartement du centre-ville comme l’a récemment fait Pep Guardiola. « Si j’ai une opportunité pour acheter un appartement, je le ferai, peut-être. Mais je ne sais pas cuisiner. Mais j’ai des applications sur mon téléphone et je me fais livrer parfois mes repas. » Car le « Happy One » commence à trouver sa célébrité encombrantes. Entre les fans qui le sollicitent à chaque sortie et la pression médiatique, « Mou » se sent piégé : « Vous connaissez l’histoire avec les paparazzis... Pour l’hôtel et la marque qui me sponsorise, c’est incroyable. Pour moi, c’est un désastre. » Et ce n’est surement pas les performances de son équipe sur le terrain quoi vont lui redonner le sourire.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant