Angleterre : les droits TV du foot atteignent un record, à 7 Mds ¤ !

le
0
Angleterre : les droits TV du foot atteignent un record, à 7 Mds € !
Angleterre : les droits TV du foot atteignent un record, à 7 Mds € !

La Premier League anglaise de football (équivalent outre-Manche de la Ligue 1) a annoncé mardi avoir vendu des droits TV d'un montant record de 5,1 milliards de livres (6,9 milliards d'euros) aux opérateurs Sky et BT qui conserveront leurs parts respectives pour la période 2016-2019 (trois saisons).

L'opérateur historique Sky pourra diffuser en direct 126 matches sur cette période tandis que son ambitieux rival, BT, en a obtenu 42. Ils ont conservé la proportion de matches dont ils disposaient actuellement et aucun troisième opérateur ne s'est invité dans ce partage.

Cette somme faramineuse (2,3 milliards d'euros par saison) constitue un bond de 70% du montant des droits pour la période en cours (2013-2016), qui avaient déjà atteint un record. En moyenne, les opérateurs vont débourser 10,19 millions de livres pour pouvoir diffuser chaque match (13,71 millions d'euros).

Les droits TV dans les autres grands championnats européens

En France, les droits du football ont eux aussi atteint un montant record l'an dernier. Mais la somme est plus de deux fois moins élevée qu'en Angleterre. La guerre entre Canal+ et BeIN Sports pour les droits du football hexagonal sur la période 2016-2020 avait livré son verdict en avril 2014. Droits. La Ligue de football professionnel avait attribué pour un montant record de 748,5 millions d'euros par an les droits audiovisuels de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour la période 2016-2020.

En Espagne, contrairement à d'autres championnats, les équipes de la Liga négocient leurs propres contrats avec les chaînes télé. Les chiffres exacts sont difficiles à avoir, mais au total, ils approcheraient la somme de 800 millions d'euros (600 pour la marché domestique, 200 pour l'international) par saison. Le Real Madrid et Barcelone touchent chacun 140 millions d'euros par saison.

En Allemagne, les 36 clubs des première et seconde divisions sont concernés par un contrat exclusif de quatre ans signé en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant