Angleterre : Le XV de la Rose mise sur la continuité

le
0
Angleterre : Le XV de la Rose mise sur la continuité
Angleterre : Le XV de la Rose mise sur la continuité

Avec le même XV de départ lors de la victoire sur l'Irlande lors du dernier match de préparation, l'Angleterre espère débuter de la meilleure des façons sa Coupe du monde à domicile, vendredi, contre les Fidji.

Des 22 joueurs retenus pour le quart de finale de la Coupe du monde 2011 perdu contre la France, seuls quatre figurent dans le groupe qui affrontera les Fidji en ouverture du Mondial vendredi à Twickenham. Ben Youngs, Dan Cole, Courtney Lawes, Richard Wigglesworth. L’Angleterre a beaucoup changé depuis quatre ans. Le XV de la Rose a terminé deuxième des quatre Tournois des VI Nations disputés depuis cet échec de 2011. Mais depuis quelques mois, Stuart Lancaster a trouvé le noyau de joueurs sur lequel il va s’appuyer pendant le Mondial disputé à domicile.

Pour preuve, il a décidé de faire confiance, pour le match d’ouverture contre les Fidji, au même XV qui a débuté contre l’Irlande lors du dernier match de préparation (victoire 21-13). Déjà cette année, lors du Tournoi, il avait aligné deux fois d’affilée le même XV, contre le pays de Galles et l’Italie, avec deux victoires à la clé. « C’est une très bonne chose d'aligner une équipe inchangée, avec une seule modification, qui concerne le banc. Nous pensons que les Fidji seront très solides en mêlée et dans cette optique, nous désirons apporter l’expérience de Rob (Webber). Jamie (George) jouera d’autres rencontres, c’est certain. Nous avons hâte d’en découdre et nous sommes très enthousiastes. Nous alignons notre meilleure équipe pour ce match et nous déciderons ensuite de ce que nous ferons contre le pays de Galles », s’est expliqué le sélectionneur après avoir annoncé sa composition d’équipe.

Méfiance face aux Fidji

Avec ce XV type, Lancaster espère que son équipe prendra le maximum de points d’entrée face aux Fidji, alors que le groupe A, avec également l’Australie, le pays de Galles et l’Uruguay, ressemble à un groupe de la mort. « Dans notre tête, nous prenons les matchs les uns après les autres. Les Fidji représenteront une véritable menace vendredi soir. Ils seront prêts, nous nous devrons de l’être aussi, poursuit le sélectionneur. Le point-clé sera d’être préparé mentalement et physiquement, mais de ne surtout pas se laisser dépasser par l’événement. Nous disposons d'une équipe expérimentée et c'est un facteur qui devrait compter vendredi. Je crois que cela fait un moment qu’ils n’ont pas perdu. Ils sont devant l’Écosse au classement (World Rugby) et juste derrière l’Argentine. Ils ont des joueurs de grande qualité et ils ont un bon staff technique. Ils sont très solides, physiques, et disposent d'éléments capables d'éliminer les meilleurs défenseurs ». 

« Il y a beaucoup de bonnes équipes dans la poule mais nous concentrons toute notre attention sur les Fidji, reconnaît le capitaine Chris Robshaw. Avec l'énorme soutien populaire que nous allons recevoir, ce premier match va être très puissant sur le plan émotionnel ». Ils seront en effet 80 000 à n’attendre rien d’autre qu’une victoire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant