Angleterre : Farrell, l'ouvreur de la discorde

le
0
Angleterre : Farrell, l'ouvreur de la discorde
Angleterre : Farrell, l'ouvreur de la discorde

Ce samedi, Owen Farrell débutera le match contre le pays de Galles au poste de demi d'ouverture. Préféré à George Ford, le joueur des Saracens sera sous pression, car le choix de Stuart Lancaster est largement commenté dans le Royaume.

Le Royaume est en alerte. Ce samedi soir, l’Angleterre et le pays de Galles s’affrontent à Twickenham. Une deuxième journée dans la poule A placée sous haute tension, le perdant de ce duel étant promis à une élimination avant les quarts de finale, dans un groupe où l’Australie fait figure de favori. Et pour ce rendez-vous entre voisins, Stuart Lancaster a décidé de changer d’ouvreur. Exit George Ford, placé sur le banc des remplaçants, et place à Owen Farrell.

L’Angleterre doit beaucoup à Farrell contre les Fidji

Le demi d’ouverture des Saracens n’est pas un nouveau venu dans le XV de la Rose. Farrell, qui compte déjà 32 sélections à 24 ans, était le numéro 10 de Stuart Lancaster jusqu’à sa blessure lors du dernier Tournoi des VI Nations. Son absence avait alors permis l’émergence du jeune George Ford. L’ouvreur de Bath, surdoué de 22 ans, avait tout de suite fait l’unanimité auprès du public anglais. Mais vendredi dernier contre les Fidji, l’entrée d’Owen Farrell en deuxième période a donné un vrai de coup de fouet salvateur au pays hôte de cette Coupe du monde 2015. Dans sa quête du bonus (ndlr : les Wallabies, eux, ont échoué face à ces mêmes Fidjiens mercredi), le XV de la Rose a pu compter sur un excellent Owen Farrell.

Flood : « Ça va blesser George mentalement »

« Un risque ? Si j’avais remplacé Ford par quelqu’un qui n’avait aucune expérience internationale, oui. Mais avec un Farrell en confiance et en forme, non ! », s’est défendu Stuart Lancaster devant un parterre de journalistes sceptiques lors de l’annonce de son XV de départ. Car de l’autre côté de la Manche, George Ford est apprécié. Et le choix du sélectionneur anglais passe mal, à l’image de ce tweet du Toulousain Toby Flood : « Je suis surpris ? George (Ford) n’a pas fait grand-chose de mal et je peux comprendre qu’il soit touché par ce choix. Ça va le blesser mentalement. » Une chose est sûre, s’il veut aller loin dans la compétition, Stuart Lancaster devra maintenant relancer George Ford, ou compter sur un excellent et régulier Owen Farrell. Sans quoi les portes de l’ouverture du XV de la Rose se refermeront dangereusement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant